Inconnus au bataillon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Inconnus au bataillon

Message  xafred le Mar 2 Nov 2010 - 18:36

Me revoici donc avec (surprise, surprise) un coup de gueule.
Roland Lacourbe, dans son message au forum posté sur un autre fil, mentionne plusieurs grands classiques de l'énigme qui n'ont toujours pas trouvé éditeur chez nous. Il a raison, et sa liste n'est que le sommet de l'iceberg. Bien que nous ayons été inondés depuis la Libération d'ouvrages traduits de l'anglais (certains excellents, d'autres moins) il reste encore bien des auteurs et des livres considérés Outre-Atlantique et Outre-Manche comme fondamentaux, et qui ne nous sont pas parvenus, ou alors en catimini. Le cas du Big Bow Mystery est exemplaire à cet égard: allez faire comprendre à un anglo-saxon qu'il a fallu un siècle pour que ce cornerstone traverse la mare aux canards. Allez aussi lui expliquer que des gens comme Edmund Crispin, Michael Gilbert (Grand Prix de Littérature Policière en 1956!) Catherine Aird ou Colin Watson n'ont soit jamais été traduits, ou à doses homéopathiques et en passant pratiquement inaperçus! Ou qu'un Peter Dickinson ou un Thomas H. Cook ne soient vraiment traduits et appréciés ici que depuis une dizaine d'années... Et que dire d'auteurs actuels comme Martin Edwards ou, pour rester dans le domaine du crime impossible, la série des Bryant & May de Christopher Fowler? C'est dans de tels moments que l'on est bien content de maîtriser la langue du barde et que Amazon existe, mais que faire pour ceux qui n'ont pas cette chance? Le polar étant à la mode, il ne devrait pas être difficile de convaincre un éditeur - quitte à ce que ce soit un "petit" - mais l'exemple de M. Lacourbe montre que, hélas, la mode du polar ne profite qu'à une certaine forme de polar...

avatar
xafred

Messages : 145
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://atthevillarose.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inconnus au bataillon

Message  hélène le Mar 2 Nov 2010 - 19:15

Cher Xafred, vous avez pu vous rendre compte en circulant dans ce forum que nous essayé de trouver des pistes pour sortir notre genre préféré de l'oubli dans lequel il se trouve (encore que "oubli" n'est pas forcément exact puisque, parcourant les salons, il m'est arrivé de croiser des amateurs de MECC&CI) mais nous luttons, pour le moment, contre plus fort que nous (manque de pub du genre, manque de visibilité de la part du lectorat, frilosité des éditeurs...).
Vous même, que proposez-vous ?

hélène
Admin

Messages : 461
Date d'inscription : 31/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inconnus au bataillon

Message  johnwatson le Mar 2 Nov 2010 - 20:18

"The Big Bow mystery" (qui ne se traduit pas par "Le mystère du grand arc" Exclamation Twisted Evil ) est non seulement un roman ayant un caractère historique, mais tout bonnement un excellent bouquin.
Quant à Crispin ou Colin Watson, le peu qui a été traduit m'invite à penser qu'on peut très bien se passer de leurs œuvres Exclamation
Dickinson, lui, a connu son heure de gloire dans les années 70 avec le très bon "L'oracle empoisonné", grâce notamment à la pub que lui fit le regretté Michel Lebrun.....
Je crois que pas mal de soi-disants chefs-d'œuvre doivent surtout leur statut et leur notoriété (chez nous) au fait qu'ils ne sont pas traduits, on l'a vu récemment avec par exemple "Le spectre de Salem" ou "Tokio Zodiac Murders" Exclamation
avatar
johnwatson

Messages : 213
Date d'inscription : 30/05/2008
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inconnus au bataillon

Message  xafred le Mer 3 Nov 2010 - 9:38

johnwatson a écrit:
Quant à Crispin ou Colin Watson, le peu qui a été traduit m'invite à penser qu'on peut très bien se passer de leurs œuvres Exclamation

En ce qui concerne Crispin, j'étais d'accord avec vous - les deux romans traduits au Masque ne sont vraiment pas terribles - jusqu'à ce que je lise Swan Song (non traduit) en anglais, ce qui m'a amené à réviser mon opinion. Je reconnais ceci dit que c'est ce que les Anglo-Saxons appellent un "acquired taste". Pour Watson, je ne suis pas d'accord du tout.

Dickinson, lui, a connu son heure de gloire dans les années 70 avec le très bon "L'oracle empoisonné", grâce notamment à la pub que lui fit le regretté Michel Lebrun.....

Oui, mais il a ensuite fallu plus de vingt ans pour que ses autres oeuvres soient traduites, et qu'il remporte le Grand Prix de Littérature Policière.

Je crois que pas mal de soi-disants chefs-d'œuvre doivent surtout leur statut et leur notoriété (chez nous) au fait qu'ils ne sont pas traduits, on l'a vu récemment avec par exemple "Le spectre de Salem" ou "Tokio Zodiac Murders" Exclamation

Raison de plus pour les traduire. Very Happy
avatar
xafred

Messages : 145
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://atthevillarose.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inconnus au bataillon

Message  xafred le Mer 3 Nov 2010 - 9:52

hélène a écrit:Cher Xafred, vous avez pu vous rendre compte en circulant dans ce forum que nous essayé de trouver des pistes pour sortir notre genre préféré de l'oubli dans lequel il se trouve (encore que "oubli" n'est pas forcément exact puisque, parcourant les salons, il m'est arrivé de croiser des amateurs de MECC&CI) mais nous luttons, pour le moment, contre plus fort que nous (manque de pub du genre, manque de visibilité de la part du lectorat, frilosité des éditeurs...).
Vous même, que proposez-vous ?

Pour le manque de visibilité, il vient en grande partie du fait que les lecteurs francophones de romans à énigme ne sont pas aussi organisés que leurs homologues américains par exemple. Nous n'avons pas d'associations, pas de réseaux; même sur l'Internet nous sommes pratiquement inexistants - une recherche Google sur "roman noir" va vous donner un tas de blogs et de sites, alors que "roman à énigme"... Il faudrait donc commencer par fédérer le lectorat, et je pense qu'un blog ou un site "de référence" serait un bon commencement, pas onéreux qui plus est.

Après cela, pour les livres proprement dits, outre que l'existence d'un lectorat organisé et chiffrable pourrait convaincre les éditeurs, il reste la possibilité de nous en charger nous-mêmes; avec le livre électronique, tout le monde ou presque peut devenir éditeur; reste pour les romans étrangers à obtenir les droits des oeuvres et à trouver un traducteur acceptant de travailler largement pour la gloire... Et là, ce n'est franchement pas gagné. Le lobbying est la meilleure solution AMA, pas auprès des grands éditeurs, mais auprès de petites maisons à faible tirage mais solide "clientèle" qui ont déjà montré par le passé un intérêt pour le genre.
avatar
xafred

Messages : 145
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://atthevillarose.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inconnus au bataillon

Message  Gregory le Mar 9 Nov 2010 - 20:28

Récemment, parmi les ouvrages non traduits, il y a aussi le recueil de nouvelles "The mysteries of reverend Dean" d'Al White, des MECC
un peu dans le style des récits d'Edward Hoch (laconique mais efficace) Les énigmes ne sont pas mal du tout: deux d'entre elles au moins ("Murder from the fourth floor"et "Murder in a sealed loft") auraient très bien pu figurer dans une anthologie de Lacourbe.
avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Inconnus au bataillon

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum