Paul Halter in English

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paul Halter in English

Message  xafred le Mer 29 Déc 2010 - 10:15

"Le Roi du désordre" a récemment fait l'objet d'une édition en anglais, sous les auspices de John Pugmire qui coiffe la double casquette de traducteur et d'éditeur. C'est le deuxième ouvrage de Halter a paraître en anglais, après La Nuit du Loup il y a quatre ans, qui avait connu un bon succès d'estime avec une nomination au Barry Award à la clé. Pourtant, les éditeurs anglo-saxons "traditionnels" même spécialisés continuent d'ignorer Halter, lui reprochant son style plat et l'absence de "characterization". Espérons que "Lord of Misrule" intéresse suffisamment de monde pour les faire changer d'avis.

avatar
xafred

Messages : 145
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://atthevillarose.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Halter in English

Message  renato le Mer 29 Déc 2010 - 17:35

C'est quoi la "charecterization" ?
Question style, plusieurs fois j'ai lu cette même remarque. Mais les goûts et les couleurs...

renato

Messages : 401
Date d'inscription : 11/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Halter in English

Message  xafred le Mer 29 Déc 2010 - 18:42

renato a écrit:C'est quoi la "charecterization" ?
Question style, plusieurs fois j'ai lu cette même remarque. Mais les goûts et les couleurs...

La psychologie des personnages, si vous préférez.
Le terme anglais est beaucoup plus spécifique mais difficilement traduisible.
avatar
xafred

Messages : 145
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://atthevillarose.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Halter in English

Message  johnwatson le Mer 29 Déc 2010 - 20:44

On peut traduire "charecterization" par idiosyncrasie. Parlons français quand on le peut Exclamation
avatar
johnwatson

Messages : 213
Date d'inscription : 30/05/2008
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Halter in English

Message  renato le Mer 29 Déc 2010 - 22:18

Je comprends plus "psychologie des personnages" que l'idiosynchémachin... Very Happy
Ah...ces critiques...ils vont chercher la petite bête...le style c'est important, la psychologie des personnages c'est important, OK, mais combien de bouquins sont encensés alors que question style et psychologie c'est pas le top. Des romans au style "basique" (et combien ont un style basique !) et avec une "pauvre" psychologie peuvent être excellents par l'action, le suspens, l'atmosphère...
Et sincèrement des bouquins avec un style au dessus du lot, vous en rencontrez beaucoup ? C'est vrai que les goûts et les couleurs...
Et avec une psychologie fouillée ?

renato

Messages : 401
Date d'inscription : 11/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Halter in English

Message  Franck le Jeu 30 Déc 2010 - 8:53

Sacrés Anglais !
Ils "envahissent" nos rayons avec Mamie Agathe qui elle, n'a véritablement aucun style ou talent littéraire (je ne parle pas des intrigues) et reprochent à Paul Halter d'être plat ... PH, je l'ai déjà signalé ici ou là, est un vrai écrivain, qui sait parfaitement enrober ses "squelettes d'intrigue" en faisant vivre ses personnages.
Le roi du désordre est un excellent livre, gageons qu'il saura plaire à nos amis Anglais.

Franck

Messages : 91
Date d'inscription : 25/07/2008
Age : 49
Localisation : Troyes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Où je pontifie un brin

Message  xafred le Jeu 30 Déc 2010 - 18:37

Le problème tient à l'évolution du genre policier au cours des dernières décennies. Le rompol doit sa grande popularité actuelle au fait qu'il est devenu plus "littéraire"; les personnages sont plus "fouillés" et l'écriture est plus "travaillée", ce qui permet d'attirer et de fidéliser des lecteurs qui autrement n'ouvriraient jamais un roman policier. (Le nombre de gens qui disent lire tel ou tel auteur "pour les personnages" ou "pour l'atmosphère" plutôt que pour les intrigues, est assez affolant...) Par ailleurs, les lecteurs et donc les éditeurs réclament du réalisme, des personnages "réels", des situations "réelles". Les auteurs bannissent donc l'imagination au profit de la documentation. Résultat: le genre se vend bien, est apprécié des critiques, mais en pleine faillite conceptuelle (intrigues plates, personnages sans relief, académisme formel et narratif)

Tout cela pour dire que Halter est complètement hors du coup - et je ne le dis pas comme un reproche, bien au contraire. Du coup, les éditeurs sont frileux, ça se comprend.
avatar
xafred

Messages : 145
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://atthevillarose.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

critiques halter

Message  philippe FOOZ le Jeu 30 Déc 2010 - 18:55

Bonjour à Tous,


J'ai suivi vos échanges épistolaires et, ma foi, vous avez tout à fait raison...
Je vous engage à prendre connaissance de la critique très fouillée qu'en fait J. Morris, écrivain, essayiste, poëte...et critique (dans plus de 80 journaux et revues aux States et UK), sur le site "THE AMERICAN CULTURE" ...Excusez du peu !!!!!

philippe FOOZ

Messages : 127
Date d'inscription : 12/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Halter in English

Message  johnwatson le Jeu 30 Déc 2010 - 22:03

Le roman policier est devenu très populaire, à preuve le nombre de parutions dans des collections "chères" par rapport aux parutions d'antan, où la majorité de la production paraissait dans des éditions de poche.
Par son double sens, "populaire" est d'ailleurs impropre, le polar s'éloigne des milieux populaires, il est de bon ton dans certains milieux "intello" de lire du polar, mais pas n'importe lequel, pas du polar classique, pas du bon vieux polar à énigme, non, du polar avec une résonnance sociale, politique, et américain de préférence. Ce dernier phénomène n'est d'ailleurs pas nouveau, à preuve, l'excellent Jean Amila signant ses premiers polars JOHN Amila, sans parler de Boris Vian....
Honte à moi, je lis des polars pour l'atmosphère ou les personnages (Simenon, Highsmith, Mankell...), j'aime dans certains la documentation, l'arrière-plan (Daeninckx, G-J Arnaud...), et dans ceux-là l'intrigue passe parfois (souvent Question ) au second plan. Mais j'aime aussi les intrigues savamment ourdies (Boileau/Narcejac, les CC...), les thrillers haletants (Chattam...), et même si je n'apprécie que modérément le polar historique, j'adore un auteur comme Franck Tallis qui mêle atmosphère, personnages complexes, intrigues riches, atmosphère, arrière-plan....
Le polar revêt de multiples parures, les excellents bouquins sont partout Exclamation
avatar
johnwatson

Messages : 213
Date d'inscription : 30/05/2008
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Halter in English

Message  renato le Jeu 30 Déc 2010 - 22:38

xafred a écrit:Par ailleurs, les lecteurs et donc les éditeurs réclament du réalisme, des personnages "réels", des situations "réelles". Les auteurs bannissent donc l'imagination au profit de la documentation. Résultat: le genre se vend bien, est apprécié des critiques, mais en pleine faillite conceptuelle (intrigues plates, personnages sans relief, académisme formel et narratif) Tout cela pour dire que Halter est complètement hors du coup - et je ne le dis pas comme un reproche, bien au contraire. Du coup, les éditeurs sont frileux, ça se comprend.

Personnages réels, situations réelles ? Quand je lis Ne te retourne pas de Coben qui a été un best seller, porté à l'écran, je suis désolé, mais c'est tout sauf réel ! il y a de l'action, du suspens, ça se laisse lire, et question style (mais c'est peut-être dû à la traduction ?) c'est ce que j'appelle du basique !
La mode est au roman "noir" alors bien sûr Paul Halter, comme le roman d'énigme, n'est plus à la mode.

renato

Messages : 401
Date d'inscription : 11/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Halter in English

Message  xafred le Ven 31 Déc 2010 - 18:10

johnwatson a écrit: Le roman policier est devenu très populaire, à preuve le nombre de parutions dans des collections "chères" par rapport aux parutions d'antan, où la majorité de la production paraissait dans des éditions de poche. Par son double sens, "populaire" est d'ailleurs impropre, le polar s'éloigne des milieux populaires, il est de bon ton dans certains milieux "intello" de lire du polar, mais pas n'importe lequel, pas du polar classique, pas du bon vieux polar à énigme, non, du polar avec une résonnance sociale, politique, et américain de préférence. Ce dernier phénomène n'est d'ailleurs pas nouveau, à preuve, l'excellent Jean Amila signant ses premiers polars JOHN Amila, sans parler de Boris Vian....

Disons que le roman policier s'est respectabilisé, et que cette respectabilisation est passée par l'ouverture à un nouveau public, qui a de nouvelles attentes, d'où les "évolutions" dont je parlais plus haut. Vous avez tout à fait raison quant au double sens de "populaire" en la circonstance, car le roman policier actuel ne relève pas/plus de la littérature populaire; raison aussi quant au type de "polar" qui a les faveurs des intellectuels (mais pas du grand public: James Ellroy, malgré le tapage médiatique qui accompagne la sortie de ses livres, vend beaucoup moins que Harlan Coben ou Mary Higgins Clark)

Honte à moi, je lis des polars pour l'atmosphère ou les personnages (Simenon, Highsmith, Mankell...), j'aime dans certains la documentation, l'arrière-plan (Daeninckx, G-J Arnaud...), et dans ceux-là l'intrigue passe parfois (souvent Question ) au second plan. Mais j'aime aussi les intrigues savamment ourdies (Boileau/Narcejac, les CC...), les thrillers haletants (Chattam...), et même si je n'apprécie que modérément le polar historique, j'adore un auteur comme Franck Tallis qui mêle atmosphère, personnages complexes, intrigues riches, atmosphère, arrière-plan....
Le polar revêt de multiples parures, les excellents bouquins sont partout Exclamation


Précision: je ne reproche à personne d'aimer tel ou tel auteur de romans policiers pour autre chose que ses intrigues; je suis très agacé en revanche par les lecteurs - souvent des amateurs de "noir" - pour qui l'intrigue n'est pas du tout un critère dominant ("je lis des romans policiers mais avant tout pour la psychologie/étude de moeurs/charge sociale" - bref, tout ce que l'on peut trouver ailleurs) Après, c'est un fait, il y a des auteurs et des sous-genres dont les attraits ne sont pas les mêmes, c'est la richesse du roman criminel.
avatar
xafred

Messages : 145
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://atthevillarose.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Halter in English

Message  xafred le Ven 31 Déc 2010 - 18:36

renato a écrit:
xafred a écrit:Par ailleurs, les lecteurs et donc les éditeurs réclament du réalisme, des personnages "réels", des situations "réelles". Les auteurs bannissent donc l'imagination au profit de la documentation. Résultat: le genre se vend bien, est apprécié des critiques, mais en pleine faillite conceptuelle (intrigues plates, personnages sans relief, académisme formel et narratif) Tout cela pour dire que Halter est complètement hors du coup - et je ne le dis pas comme un reproche, bien au contraire. Du coup, les éditeurs sont frileux, ça se comprend.

Personnages réels, situations réelles ? Quand je lis Ne te retourne pas de Coben qui a été un best seller, porté à l'écran, je suis désolé, mais c'est tout sauf réel ! il y a de l'action, du suspens, ça se laisse lire, et question style (mais c'est peut-être dû à la traduction ?) c'est ce que j'appelle du basique !

D'où les guillemets que j'ai employés: le roman policier me semble de toute manière un genre fondamentalement artificiel (ce n'est pas un reproche; en fait, c'est pour cela que je l'aime) où tout réalisme ne peut être que relatif. Mais il n'en est pas moins vrai que le lecteur moderne lambda veut des personnages dont il puisse se sentir proche - d'où la pléthore actuelle de flics-à-problème-tellement-humains, de Banks à Rebus en passant par Bosch) et des situations qui aient l'apparence du possible. Au prix de l'imaginaire...

avatar
xafred

Messages : 145
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://atthevillarose.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

L'avis de Xafred

Message  Larsan le Lun 3 Jan 2011 - 19:05

Voilà un débat bien captivant ! Et l’on serait vite tenté, dans un vieux réflexe continental, de donner dans l’antiaméricanisme primaire : Quoi ! Comment ? Ces Yankees, qui viennent de sortir sur le petit écran un Sherlock Holmes aux allures de James Bond, nous donneraient des leçons de psychologie de personnages ?
Non, ne tombons pas dans ce panneau. Qu’il me soit permis de faire deux remarques. La première, c’est que le grand John Dickson Carr lui-même, l’enfant du pays, le maître absolu du crime impossible, ne semble pas avoir été réédité dans sa propre patrie depuis des années, voire des décennies. Ce qui en dit long sur l’état de « l’énigme » outre-Atlantique. D’autre part, le protectionnisme USA étant ce qu’il est, rares sont les auteurs français à y être traduits. Y compris des écrivains autrement plus médiatisés que Halter. Dans ces conditions, faut-il faire la fine bouche?
La seconde concerne l’avis de Xafred, qui se pose en spécialiste de littérature anglo-saxonne. Ainsi, selon lui : « les éditeurs anglo-saxons "traditionnels" même spécialisés continuent d'ignorer Halter, lui reprochant son style plat et l'absence de "characterization". »
Curieuse, cette dernière précision, qui est posée comme un postulat, d’ailleurs à l’origine de ce débat. Question : d’où tire-t-il cette information ? Connaît-il personnellement
tous ces « éditeurs anglo-saxons "traditionnels" » ?
Désolé, mais avant de partir en croisade, j’aime savoir si elle fondée.

Larsan

Messages : 31
Date d'inscription : 02/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Halter in English

Message  xafred le Mar 4 Jan 2011 - 16:04

Je n'appelle à aucune croisade. Et je tiens mes renseignements d'une bonne source, à savoir M. John Pugmire lui-même qui m'a autorisé à le citer. Ainsi, écrit-il dans un article (en anglais) qu'il a consacré à Paul Halter:

As for the novels, The Fourth Door [La Quarta Porta in Italian] has already been translated into English, but it has not yet found a publisher “because the characters lack depth” according to one. Undeterred by this, work has nonetheless commenced on two more, all with M. Halter’s active and enthusiastic encouragement. Anglophile that he is, he dreams of the day he can see his works appear in English the world over."

Il écrit également, sur le groupe de discussion GAdetection (dont nous sommes tous deux membres)

I have tried for years to get Paul Halter's novels published, with no success, including such bastions of GAD as Poisoned Press and Rue Morgue. I had a bit of luck with Wildside Press (recommended to me by Doug) and the short story collection 'The Night of the Wolf' had considerable critical success and sold out its initial print run. Despite that, nobody wanted to touch the novels. M. Halter's work has two major drawbacks: 1. his characterizations are regarded as weak; 2. he is still alive. M. Halter shows little interest in addressing either problem. His books sell by the thousands in Japan, by the way, and China looks as though it will follow suit.

J'ajouterai à titre personnel que je ne comprends pas cette fixation sur la psychologie, d'une part parce que ce n'est pas la première chose que je recherche dans un roman policier, de l'autre parce que certains auteurs et romans bien vus de la critique et du public me semblent bien pires de ce point de vue que Halter; lui au moins ne consacre pas des chapitres entiers aux problèmes de vessie de son détective.
avatar
xafred

Messages : 145
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://atthevillarose.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Halter in English

Message  Gregory le Mar 4 Jan 2011 - 18:31

Donc, Paul Halter est "big in Japan" comme disent les anglo-saxons (un petit souvenir des années 80 au passage Cool http://www.dailymotion.com/video/x14sqg_alphaville-big-in-japan-1984_music).
J'ai vu aussi qu'il commence à être traduit en Corée (du sud, bien entendu).Pas mal pour un auteur qu'on dit cantonné à un public "de niche", en marge du polar contemporain.
Pour en revenir aux propos de Xafred, effectivement, le fait de considérer une psychologie fouillée comme une condition sine qua non pour publier un auteur me semble un point de vue extrême et dénote une rigidité certaine de la part des éditeurs. De plus, Halter a déjà écrit un roman qu'on peut qualifier de psychologique (du moins plus que la plupart de ses ouvrages), "Les fleurs de Satan" (traduit en russe,d'ailleurs), et il s'en est sorti honorablement.

D'autre part, pour illustrer ce qu'a décrit Larsan, j'ai trouvé une statistique éloquente:Aux Etats-Unis,en 2010, seulement 1 % de la production de livres fut consacrée à la littérature française (blanche ou de genre).Le problème ne concerne donc pas seulement le roman d'énigme et traduit un manque de curiosité de la part des éditeurs.
avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Psychologie, vous avez dit psychologie ?

Message  Larsan le Mer 5 Jan 2011 - 17:49

Merci pour les précisions, Xafred. Je ne maîtrise pas parfaitement la langue de WW Bush, mais je pense avoir compris. Les refus d’un éditeur frileux, on connaît ça en France aussi. Et plusieurs d’entre nous sur ce site, me semble-t-il, on déjà dû être confrontés à ce genre de situation. Car voyez-vous, en matière de psychologie, j’ai la faiblesse de croire que nos voisins outre-Atlantique sont loin de faire autorité. Les séries TV américaines, par exemple, qui inondent nos programmes, sont là pour en témoigner, avec leurs héros à visage d’ado, experts en tout, qui matent avec la plus grande aisance les pires criminels, et dispensent force leçons de morale au passage. On a plutôt envie de rire. Ou la très renommée Patricia Cornwell, dans son Jack l’Eventreur, qui nous parle le plus sérieusement du monde du zizi de Sickert (le peintre coupable, selon elle) sur près de 500 pages. Pitoyable ! Ou encore la très anglophile Elizabeth George, qui se donne beaucoup de peine pour nous faire croire que ses héros sont des British pure souche, et qui ferait mieux de se concentrer sur ses intrigues comme Agatha Christie. La reine du crime, également, s’est souvent vu reprocher le manque de psychologie de ses personnages. Ainsi que John Dickson Carr lui-même. Bref, il semblerait que ce critère spécifique soit donc l’apanage des meilleurs auteurs du genre, et par conséquent un garant de qualité d’intrigue… Cela facilitera nos recherches pour trouver les perles rares. Finalement, c’était bien vu.

Larsan

Messages : 31
Date d'inscription : 02/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Halter in English

Message  Gregory le Mer 5 Jan 2011 - 19:51

Je me dois d'apporter quelques bémols au message précédent.
Larsan, concernant les séries TV américaines, il me semble que ta vision est assez caricaturale, car il existe beaucoup de séries made in USA où la psychologie des personnages est complexe et très développée, surtout sur les chaînes du câble ( HBO et AMC par exemple). Bien sûr, c'est moins grand public que les nombreuses déclinaisons des Experts que les chaînes françaises diffusent à tire larigot, mais des séries comme "The Wire", "Homicide:life on the street" ,"The Sopranos" ou encore "Breaking Bad"(pour ne citer que quelques créations fameuses traitant de criminalité) sont des oeuvres abouties et d'une grande profondeur (surtout comparées à la plupart des séries françaises).
D'autre part, quelle idée de considérer que le manque de psychologie est le propre des cadors de l'énigme policière! Restons ouverts et ne cherchons pas à définir de manière stricte ce que doit être un bon polar. De nombreuses approches sont possibles pour produire une bonne histoire et celles-ci ne s'excluent pas mutuellement,il est certainement possible de combiner développement psychologique et intrigue brillamment agencée.


Dernière édition par Gregory le Mer 5 Jan 2011 - 20:58, édité 2 fois
avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Halter in English

Message  xafred le Mer 5 Jan 2011 - 20:02

Gregory a écrit:
D'autre part, quelle idée de considérer que le manque de psychologie est le propre des cadors de l'énigme policière! Restons ouverts et ne cherchons pas à définir de manière stricte ce que doit être un bon polar. De nombreuses approches sont possibles pour produire une bonne histoire et celles-ci ne s'excluent pas mutuellement,il est certainement possible de combiner développement psychologique et intrigue brillamment agencée.

Je ne dis pas le contraire, mais je ne pense pas non plus qu'il faille exclure d'emblée les auteurs qui ne mettent pas la psychologie au centre de leurs oeuvres, surtout dans un genre (le roman policier) dont ce n'est pas la vocation première.
avatar
xafred

Messages : 145
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://atthevillarose.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Halter in English

Message  eqfan le Ven 18 Avr 2014 - 21:05

Tout d'abord, s'il vous plaît pardonnez mon pauvre français. Je ne suis pas couramment et cela s'est traduit par Google.

Ce n'est pas seulement Paul Halter ou d'autres auteurs francophones qui ont ce problème. Bien que Ellery Queen était une fois un énorme mystère écrivain à succès, ses livres ont été autorisés à sortir de l'impression par leur éditeur. Pour la même raison, il était aussi pratiquement impossible de trouver des livres par Edward D. Hoch à imprimer ainsi. Ces deux écrivains sont anglophones natifs.
avatar
eqfan

Messages : 2
Date d'inscription : 18/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Halter in English

Message  renato le Sam 19 Avr 2014 - 13:44

Salut Eqfan
Bienvenu sur le site de Paul Halter. Je vois qu'en Amérique (ou Angleterre ?) le même problème se pose pour les amateurs de romans d'énigme. Ce que vous pouvez faire est de poster votre message en anglais suivi de la traduction google. Ce que je fais ici dans l'autre sens :

Google traduction :
Hi Eqfan
Welcome to the website of Paul Halter. I see in America (or England?) The same problem for lovers of mystery novels. What you can do is post your message in English followed by the google translation. What am I doing here in the other direction.

renato

Messages : 401
Date d'inscription : 11/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Halter in English

Message  Franck le Dim 24 Aoû 2014 - 21:18

Paul HALTER est un grand de la littérature (oui, littérature) policière classique mondiale, et il mériterait d' être reconnu à sa juste valeur, car bien peu lui arrivent à la cheville. Nos amis anglo-saxons ont d' excellents auteurs, je n' en disconviens point, mais j' ai l' impression que nous en avons nous aussi d' excellents, voire de meilleurs : HALTER dans le roman d' énigme, l' énormissime Serge BRUSSOLO dans le thriller (qui surpasse de loin un Stéphen King et tous ces auteurs qui ont besoin de mettre Jésus et le Vatican dans leurs "Thrillers") et le non moins énorme J.P. ANDREVON.
HALTER a déjà surpassé son maître, CARR, ses romans ont des personnages que je trouve pour le moins bien élaborés.

Franck

Messages : 91
Date d'inscription : 25/07/2008
Age : 49
Localisation : Troyes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Halter in English

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum