Daniel Handler, "Delmonico"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Daniel Handler, "Delmonico"

Message  xafred le Jeu 5 Mai 2011 - 17:32

Cette nouvelle est l'une des rares véritables histoires policières figurant au sommaire de l'anthologie "Moisson Noire 2008" de Joyce Carol Oates et Otto Penzler. L'auteur est plus connu des amateurs de littérature pour la jeunesse sous le pseudonyme Lemony Snicket (Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire) Il s'agit à ma connaissance de sa première incursion dans le crime impossible.

Le décor est assez inhabituel, puisqu'il s'agit d'un bar dont la propriétaire et seule employée, qui répond au seul nom de "Davis", à la réputation de pouvoir résoudre n'importe quel problème. C'est donc à elle que vient s'adresser un riche fils de famille à la réputation douteuse, que la rumeur publique soupçonne fortement d'avoir "escamoté" son épouse. Celle-ci, barricadée dans le bureau de son mari, s'y est volatilisée alors que la seule issue praticable était sous la surveillance de trois personnes dont le cher et tendre. Davis, qui a réponse à tout, résoudra l'énigme... en préparant un Delmonico.

L'astuce n'a rien de révolutionnaire, mais l'auteur joue franc-jeu et nous offre, une fois n'est pas coutume, un personnage de détective vraiment original dont j'espère pour ma part que ce ne sera pas l'unique apparition.

3/5
avatar
xafred

Messages : 150
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://atthevillarose.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Daniel Handler, "Delmonico"

Message  Gregory le Ven 6 Mai 2011 - 21:19

Je viens de lire la nouvelle, qui est plutôt sympathique.La chambre close est certes un peu trop prévisible, sachant que l'on est en présence d'une acrobate. J'ai lu quelque part que l'idée du bar est inspirée de Callahan's crosstime saloon de Spider Robinson, un recueil de nouvelles très imaginatif, cependant il s'agit de science-fiction ( je recommande en passant le jeu vidéo éponyme des studios Legend).
Le texte de Daniel Handler joue certes bien moins sur le registre de la fantaisie débridée, mais il est vrai qu'on aimerait que ce récit inaugure une longue suite de nouvelles (un peu comme les "veufs noirs" d'Asimov) avec un nouveau cocktail présenté à chaque fois.
avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum