le roi du désordre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le roi du désordre

Message  hélène le Mer 1 Juin 2011 - 15:21

Bienvenue à Patrick qui a chroniqué ce titre sur son blog.

Pour ma part, "le roi du désordre" m'a moins convaincue que "la tête du tigre" ; je n'ai pas été assez réceptive aux deux CCCi; j'en ai lu deux à la suite, peut-être aurais-je dû espacer. Cela étant, si vous ne savez pas comment Achille Stock et Owen Burn se sont rencontrés lisez ce volume, excellent quant à l'écriture; c'est du grand PH.

Pour répondre à Patrick sur la comparaison entre JD Carr et Paul Halter, il y a déjà eu ce débat, dans ce forum. A titre perso, les 2 auteurs sont différents, je préfère les intrigues de PH, mieux construites, mieux agencées; je me suis souvent ennuyée chez Carr qui, certes, a des énigmes intéressantes mais la manière de les traiter est parfois rébarbative.

hélène
Admin

Messages : 460
Date d'inscription : 31/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le roi du désordre

Message  patrick_o le Mer 1 Juin 2011 - 16:50

J’aimais beaucoup Le Roi du Désordre. Owen Burns m’a rappelé Sir Henry Merrivale— il aussi était un amusant personnage (surtout dans sa première scène). Le livre en général est problématique : les personnages sont artificiels, les séances ne sont pas trop atmosphériques, et on « saute » des grandes scènes émotionnelles. Mais les deux situations impossibles sont merveilleuses—le premier m’a rappelé un livre de John Dickson Carr. J’aimais l’idée, mais la psychologie de la somnambule était trop bizarre pour moi. Carr avait l’avantage : son meurtrier était un monstre. Paul Halter a essayé de créer la sympathie, mais il n’a pas complètement réussi.

Pour moi, John Dickson Carr est le maître suprême : il est mon auteur le plus préféré. Même quand il répète une technique de chambre close, il le fait dans un milieu différent, et le lecteur probablement ne rappellerai pas la solution du ce livre comme un indice. Aussi, il est plus atmosphérique que Halter; il peut créer un image terrifiant tout en quelques phrases… Son talent pour atmosphère et son imagination m’ont simplement captivé. (Je me rappelle maintenant le jour quand je me suis orienté que mon auteur préféré n’était plus Agatha Christie…) Lisant Carr, pour moi, est une source de joie.

Patrick
avatar
patrick_o

Messages : 152
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 24
Localisation : Canada

Voir le profil de l'utilisateur http://sur-lieux-du-crime.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le roi du désordre

Message  Gregory le Mer 1 Juin 2011 - 17:32

J'avais bien aimé Le roi du désordre, particulièrement l'atmosphère du roman. Cependant, moi aussi j'ai préféré La tête du tigre (et à fortiori le livre précédent de Paul Halter, La septième hypothèse, un chef d’œuvre à mon avis).
Concernant le fait de savoir lequel est le meilleur entre Halter et Carr, il est bien malaisé de le déterminer. Au niveau de la qualité des énigmes proposées, je pense que les deux se valent. A cet égard Carr a parfois atteint une complexité inégalée, mais Halter, en exploitant divers mythes et légendes, est parvenu à renouveler le genre à maintes reprises.
Avantage pour Carr concernant l'humour, aspect bien plus prononcé dans ses romans, en particulier les Merrivale. Pour ce qui est de l'écriture, il faut tenir compte du fait que Carr n'a pas toujours bénéficié de traductions françaises soignées (par exemple, celles proposées par Le masque étaient de qualité inégale), mais il faisait montre d'un certaine verve qu'on ne retrouve pas chez Halter. Par contre, je suis d'accord avec Hélène pour trouver les récits de ce dernier souvent mieux structurés, la narration de Carr étant fréquemment un peu fouillis. Même rigueur toutefois chez les deux auteurs concernant les résolutions des énigmes, ce qui est l'essentiel.
avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le roi du désordre

Message  patrick_o le Sam 4 Juin 2011 - 4:39

J’ai entendu que les traductions françaises de Carr parfois font des choix… intéressentes. Ont-ils vraiment introduits un iceberg dans Nine—And Death Makes Ten?
avatar
patrick_o

Messages : 152
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 24
Localisation : Canada

Voir le profil de l'utilisateur http://sur-lieux-du-crime.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le roi du désordre

Message  Gregory le Sam 4 Juin 2011 - 9:17

Effectivement,l'iceberg, c'était dans la première traduction de Nine And Death Makes Ten. Ensuite, à l'occasion de la parution du roman dans un des volumes omnibus des Intégrales du Masque, une nouvelle traduction, plus fidèle à l'original, a été réalisée (comme ce fut le cas pour d'autres œuvres de Carr, permettant ainsi de corriger les erreurs du passé).
avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le roi du désordre

Message  Ysa le Lun 6 Juin 2011 - 17:35

hélène a écrit:Bienvenue à Patrick qui a chroniqué ce titre sur son blog.

Pour ma part, "le roi du désordre" m'a moins convaincue que "la tête du tigre" ; je n'ai pas été assez réceptive aux deux CCCi; j'en ai lu deux à la suite, peut-être aurais-je dû espacer. Cela étant, si vous ne savez pas comment Achille Stock et Owen Burn se sont rencontrés lisez ce volume, excellent quant à l'écriture; c'est du grand PH.

Pour répondre à Patrick sur la comparaison entre JD Carr et Paul Halter, il y a déjà eu ce débat, dans ce forum. A titre perso, les 2 auteurs sont différents, je préfère les intrigues de PH, mieux construites, mieux agencées; je me suis souvent ennuyée chez Carr qui, certes, a des énigmes intéressantes mais la manière de les traiter est parfois rébarbative.

Comme vous, Hélène, j'ai un peu de mal avec JD Carr. Il me semble que ce qui m'a gênée, dans les quelques romans que j'ai pu lire, c'est l'impression d'être exclue de l'enquête. Paul Halter parvient à parsemer ses romans de quelques indices.
JD Carr, me semble-t-il, ne fait pas participer le lecteur et ne respecte donc pas les "codes" (ou, ce que certains appellent, le "pacte de lecture"). Or, c'est bien ce "jeu" d'enquêteur/enquêtrice que j'apprécie dans les romans à énigmes (voilà pourquoi je considère Le Meurtre de Roger Akroyd d'A. Christie comme un chef-d'oeuvre).


Ysa

Messages : 27
Date d'inscription : 26/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le roi du désordre

Message  hélène le Lun 6 Juin 2011 - 18:59

Il me semble que ce qui m'a gênée, dans les quelques romans que j'ai pu lire, c'est l'impression d'être exclue de l'enquête.

Absolument. Est-ce dû au fait, tel que l'a souligné Greg, d'un problème de traduction, ou bien s'agit-il de l'écriture proprement dite, je ne sais mais le seul roman de JD Carr où, en tant que lectrice, j'ai été touchée est "la chambre ardente".

JD Carr, me semble-t-il, ne fait pas participer le lecteur et ne respecte donc pas les "codes" (ou, ce que certains appellent, le "pacte de lecture").

Oui, Carr s'est concentré sur le squelette et en a oublié la chair; cela correspondait peut-être au canon de l'écriture de l'époque: "l'énigme, toute l'énigme, rien que l'énigme". Peut-être le pacte de lecture d'un CCCI est-il d'embrouiller le lecteur. Dans la mesure où le ressort de l'intrigue est "comment", "pourquoi" et "qui" semblent secondaires, de sorte que le lecteur est un spectateur.

Or, c'est bien ce "jeu" d'enquêteur/enquêtrice que j'apprécie dans les romans à énigmes (voilà pourquoi je considère Le Meurtre de Roger Akroyd d'A. Christie comme un chef-d'oeuvre).
C'est ma prochaine lecture.

hélène
Admin

Messages : 460
Date d'inscription : 31/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le roi du désordre

Message  patrick_o le Mar 7 Juin 2011 - 14:37

Je pense autrement. Carr toujours respectait les règles du jeu; il appellait le roman policier “the grandest game in the world” (le meilleur jeu au monde) et il toujours essayait de donner les propres indices au même temps que son détective. Il donnait l’interprétation correct à la fin, mais les indices étaient là. Il y a seulement quelques exceptions—Seeing is Believing est un livre qui cause encore beaucoup de discussion.
avatar
patrick_o

Messages : 152
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 24
Localisation : Canada

Voir le profil de l'utilisateur http://sur-lieux-du-crime.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le roi du désordre

Message  coriakin le Lun 5 Oct 2015 - 16:43

Avec ce Roi Du Désordre, Halter nous offre...un triple twist final. A lire jusqu'à la dernière ligne! Le truc pour le meurtre en plein air est simple mais on y pense jamais! C'est mon "truc" préféré avec celui de "Ils étaient 4 à table" de John Dickson Carr (là aussi, c'est simple et on se le prend en pleine figure). L'analogie avec Scream, sorti la même année que le Roi du Désordre, par Rolan Lacourbe dans sa préface du tome 3 des œuvres d'Halter, est très pertinente.
avatar
coriakin

Messages : 7
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesduloupblanc.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le roi du désordre

Message  RipperReed le Dim 13 Mar 2016 - 9:48

Pour ceux qui veulent découvrir ce livre, à signaler qu'il vient de sortir en réédition aux éditions Eurydice

RipperReed

Messages : 155
Date d'inscription : 31/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le roi du désordre

Message  RipperReed le Jeu 21 Juil 2016 - 4:24

A la relecture, ce Paul Halter (le premier épisode d'Owen Burn) est captivant. Maîtrise parfaite de la construction de l'énigme avec une fin en "cascade" parfaitement maîtrisée. Ambiance gothique. omniprésente créant un sentiment irréel. Et le crime impossible au bord du lac....tout ce que j'aime: simplicité et efficacité absolue. Et cela semble pourtant si évident...

RipperReed

Messages : 155
Date d'inscription : 31/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: le roi du désordre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum