À 139 pas de la mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

À 139 pas de la mort

Message  patrick_o le Mer 15 Juin 2011 - 23:13

J’ai commencé le roman « À 139 pas de la mort », et je l’aime beaucoup. Halter a pris une page de Sir Arthur Conan Doyle, avec une situation qui me rappelle beaucoup l’histoire « The Red Headed League ». La situation qu'on a maintenant est intéressante (un pouce et un oiseau... hm...), et j’ai hâte de lire plus!

Patrick
avatar
patrick_o

Messages : 152
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 24
Localisation : Canada

Voir le profil de l'utilisateur http://sur-lieux-du-crime.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: À 139 pas de la mort

Message  Gregory le Jeu 16 Juin 2011 - 16:52

Je garde un assez bon souvenir de celui-là. Le point de départ était très intriguant, avec beaucoup d'éléments insolites. Le mobile du criminel était une vraie surprise pour moi et difficile à anticiper, l'affaire devant être examinée sous un angle très inhabituel pour espérer le découvrir.
C'est un roman qui ne fait pas l'unanimité et qui est considéré par Roland Lacourbe comme une œuvre mineure de Paul Halter, mais j'ai apprécié le côté fantasque de l'intrigue.
avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: À 139 pas de la mort

Message  patrick_o le Sam 18 Juin 2011 - 21:13

Alors, j’ai lu le livre, et c’était un effort solide. La méthode était excellente, et quand Halter y parle, je suis prêt d’accepter sa solution. Mais il y a un trou :

Spoiler:
Comment sait-on que Winslow a joué ces jeux avec la gouttière? Pourquoi est Tailford le meurtrier, et non pas Richard ou Emma ou quelqu’un d’autre? Je ne me rappelle pas aucun indice qui impliquait seulement Winslow comme la personne qui a créé la chambre close, ni Tailford comme le meurtrier actuel.
Malgré le problème, j’ai aimé le livre.

Patrick
avatar
patrick_o

Messages : 152
Date d'inscription : 31/05/2011
Age : 24
Localisation : Canada

Voir le profil de l'utilisateur http://sur-lieux-du-crime.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: À 139 pas de la mort

Message  meurdesoif le Mar 18 Mar 2014 - 13:12

Un bon Halter, pour moi. Je viens de le relire (je l'avais complètement oublié) et on y prend effectivement du plaisir. Le tour de force est sans doute d'expliquer tous ces prodiges et ces faits insolites en les intégrant dans une trame où ils tiendraient tous ensemble de façon à peu près logique. En cela, il se rapproche de quelques romans de l'Age d'Or de Dickson-Carr.

Pour ceux qui ne connaissent pas, un jeune homme désoeuvré qui suit une mystérieuse jeune femme, surprend une conversation à propos d'un complot, visiblement en vue d'un assassinat, qui sera effectivement découvert à l'heure dite dans un grenier encombré de chaussures. La victime avait été employée pour livrer chaque jour une feuille de papier vierge à l'autre bout de Londres. L'action se déplace dans un petit village où l'on retrouve cette belle inconnue, ainsi qu'une maison apparemment hantée où un vieux fou a, avant sa mort, collecté des centaines de chaussures et où son cadavre réapparaît soudain dans son fauteuil, sans qu'on ne distingue de traces de pas dans la poussière. Comme il se doit, la maison est close, la clé à l'intérieur dans la serrure. Ajoutez à cela des vols de bijoux lors de soirées londoniennes justement fréquentées par des habitants de ce village, une gouttière qui a disparu, un deuxième meurtre d'un des villageois, toujours environné de chaussures... et vous voyez comme il faut être adroit pour trouver une logique à cela !

Curieusement, l'effort a été mis sur cette recherche d'une intrigue unique dont ces incongruités seraient les affleurements, et même si les personnages se compliquent parfois la vie au lieu de faire simple et efficace, et organisent ces mises en scène abracadabrantesques, on peut dire que ça marche. Mais du coup, ce sont effectivement les bases du whodunnit qui sont laissées de côté. Pas vraiment d'indices ou de preuves pour accuser le coupable, à part qu'il était le mieux placé pour... et qu'il avait un mobile (une raison, pas un téléphone). Du coup, Twist en est réduit à tendre un piège au meurtrier pour l'arrêter.

Mais globalement, pour moi, une agréable redécouverte.

meurdesoif

Messages : 171
Date d'inscription : 15/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: À 139 pas de la mort

Message  coriakin le Lun 5 Oct 2015 - 16:34

Excellent roman! Mais la surprise vient plus des mobiles que des méthodes employées pour les crimes (encore que...). Et l'allusion à la ligue des rouquins est savoureuse.
avatar
coriakin

Messages : 7
Date d'inscription : 04/10/2015
Age : 38

Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesduloupblanc.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: À 139 pas de la mort

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum