Peinture au couteau de Eric Honoré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Peinture au couteau de Eric Honoré

Message  Gregory le Lun 15 Aoû 2011 - 20:22





Marie-Pierre Mauviet, directrice adjointe de l'école des Beaux-Arts de Paris, a sélectionné les six meilleurs élèves ( deux exercant dans chaque art: peinture, sculpture et photographie ) pour les inviter dans sa propriété de la campagne solognote, la villa Rubens, dans un cadre forestier idyllique. Cette femme, au caractère autoritaire, souhaite à cette occasion leur annoncer un projet devant leur permettre de se faire un nom sur le marché de l'art. Parmi les élèves retenus figure Natalis de Veeck, jeune peintre d'Arras féru d'enquêtes policières. Celui-ci surprend une conversation de Marie-Pierre avec un interlocuteur non identifié, à qui elle affirme que sa sélection est injustifiée et doit être annulée.
Le lendemain, alors que son fils, qui travaille dans la finance, est à présent sur les lieux, la directrice adjointe est retrouvée assassinée dans son bureau à l'étage, poignardée dans le dos. Peu avant de décéder, elle a eu le temps d'appeler son fils qui se trouvait au rez-de-chaussée en composant le numéro mémorisé sur son portable. Les quelques personnes présentes se précipitent alors à l'étage ( les autres n'étant pas encore revenus d'une promenade dans les environs ).Une fois la porte du bureau défoncée, les témoins constatent qu'une seule issue est ouverte: la porte-fenêtre ouvrant sur le balcon. Mais toute fuite de ce côté s'avère impossible: le balcon était constamment sous la surveillance d'un jardinier venu à cette heure déloger un nid de guêpes d'un arbre à proximité. Une échelle est bien retrouvée couchée contre le mur plus loin mais n'a en aucun cas pu permettre l' évasion de l'assassin. Autre fait troublant: la victime a quelques heures auparavant invité la gendarmerie à se présenter à la villa peu après l'heure de son assassinat, en vue d'embarquer l'un des invités. Plus tard, alors que Natalis seconde la police dans son enquête, d'autres évènements surviennent, dont une tentative de meurtre en chambre close, par balle, visant l'un des invités, un jeune sculpteur excentrique ayant eu un différend avec la première victime.





Ce roman fut pour moi une bonne surprise. L'intrigue réserve quelques rebondissements inattendus; l'énigme principale est bien ficelée, avec pas mal de misdirection et d'indices trompeurs propres à désorienter le lecteur.
Le modus operandi est assez astucieux ( et nouveau pour moi, même s'il est fort possible qu'un autre romancier l'ait exploité auparavant ), même s'il nécessite un minimum de chance pour fonctionner et mystifier les témoins. Il y a également quelques coïncidences dans le récit, mais celles-ci ne sont pas gênantes. En effet, loin de favoriser les desseins du coupable, elle tendent à lui compliquer la tâche et, au final, à embrouiller encore plus le mystère.
Le tableau de Vermeer illustrant la couverture, La liseuse à la fenêtre, joue un rôle dans le récit, son examen étant sensé fournir un indice pour la résolution de l'affaire ( cependant, on peut le contempler longtemps sans comprendre de quoi il s'agit ) et contribuera aussi à égarer le lecteur. L'identité du meurtrier est sans doute ce qui est le plus aisé à anticiper, un indice décisif étant fourni assez tôt, même si les circonstances semblent rendre son implication peu probable.
Le style du roman est efficace, mais ne comporte pas beaucoup de fioritures. Ma seule réserve concerne quelques chapitres vers le milieu de l'ouvrage, où la suite d'interrogatoires des différents suspects s'avère quelque peu fastidieuse ( mais on retrouve ce défaut dans bon nombre de récits de mystère ). L'édition, quant à elle, n'est pas sans reproches car elle comporte un nombre non négligeable de coquilles, ce qui pourrait éventuellement gêner certains.
Néanmoins, dans le genre de l'énigme pure et dure, le roman devrait satisfaire les amateurs de crime paradoxal. On espère donc que d'autres enquêtes du jeune peintre aussi captivantes que celle-ci suivront.



Photo ci-dessus ( par Aude Cabannes ): Femme lisant un email devant une fenêtre ouverte, inspirée de l'œuvre de Vermeer.
avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peinture au couteau de Eric Honoré

Message  Mister Y le Lun 15 Aoû 2011 - 21:20

Gregory a écrit:L'édition, quant à elle, n'est pas sans reproches car elle comporte un nombre non négligeable de coquilles, ce qui pourrait éventuellement gêner certains.
C'est gentil de penser a moi Wink

Merci pour cet avis detaille en tous cas. Ca a l'air plutot interessant. Je suis juste un peu inquiet quant au fait que l'assassin soit un peu trop evident. Y-a-t-il au moins un petit challenge (le comment ou le pourquoi) pour garder l'interet et le suspense intacts jusqu'a la fin ? Je ne sais pas ce que chacun recherche dans de tels romans, mais j'attache une certaine importane au cote "defi au lecteur".

Mister Y

Messages : 278
Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : Londres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peinture au couteau de Eric Honoré

Message  Gregory le Lun 15 Aoû 2011 - 22:32

Il y a bien un challenge, le "comment" n'est pas facile à deviner car la méthode est plutôt inusitée et, même si on peut suspecter tôt le coupable, les évènements mystérieux qui surviennent ensuite font qu'il n'est pas évident de trouver une explication cohérente à l'ensemble des faits, reliant les énigmes secondaires à l'énigme principale. Je ne peux guère être plus précis, sous peine de spoiler, mais j'ai trouvé qu'à cet égard le roman était assez bien construit.
avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peinture au couteau de Eric Honoré

Message  Mister Y le Lun 15 Aoû 2011 - 22:43

Pas besoin de precisions supplementaires. Cette reponse est bien suffisante. Merci beaucoup.

Mister Y

Messages : 278
Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : Londres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peinture au couteau de Eric Honoré

Message  hélène le Lun 22 Aoû 2011 - 9:49

Greg, comment te l'es-tu procuré ? Point trouvé dans Amazon, (bon je n'ai pas cherché ailleurs, mais déjà par référencé dans amazon...)

hélène
Admin

Messages : 461
Date d'inscription : 31/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peinture au couteau de Eric Honoré

Message  Mister Y le Lun 22 Aoû 2011 - 9:55

Je pense qu'il faut aller directement sur le site de l'editeur.

Mister Y

Messages : 278
Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : Londres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peinture au couteau de Eric Honoré

Message  Gregory le Lun 22 Aoû 2011 - 11:30

Effectivement, comme indiqué par Mister Y, uniquement sur le site de TheBookEdition ( il s'agit en fait d'un site permettant à des auteurs de s'auto-éditer ).
J'en profite pour signaler qu'il existe depuis peu un blog qui recense les parutions en auto-édition:
http://la-vitrine-de-lauto-edition.over-blog.com/categorie-11906549.html
avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peinture au couteau de Eric Honoré

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum