La somnambule de la villa aux loups de Jean Contrucci

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La somnambule de la villa aux loups de Jean Contrucci

Message  Gregory le Ven 23 Sep 2011 - 22:43





Ce roman est le dernier volume en date de la série des "nouveaux mystères de Marseille" de Jean Contrucci. On ne présente plus le fameux duo d'enquêteurs de la Belle Epoque composé du journaliste Raoul Signoret et de son oncle Eugène Baruteau récemment promu au poste de commissaire central. On retrouve dans ce dernier opus leur complicité, leur humour bon enfant,les nombreuses expressions savoureuses du parler méridional, les anecdotes et précisions historiques à propos de la cité phocéenne qui font le sel de ces ouvrages. Hélas, d'après l'éditeur, il est fort possible que la série s'arrête là, ce qui serait bien regrettable.
L'histoire se déroule au mois de juin 1908. En périphérie de Marseille, à La Panouse, un couple d'amants est retrouvé, pour l'une morte d'une balle dans la tempe, pour l'autre grièvement blessé,dans une villa dont toutes les issues sont barricadées. Selon les apparences, il s'agit d'un double suicide, ce que semble confirmer une note laissée en évidence sur les lieux, un court poème. La femme était l'épouse d'un urologue de renom, qui accuse le jeune étudiant en lettres qui l'accompagnait à ce rendez-vous funeste d'être le seul responsable de la tragédie et, de plus, d'avoir dévoyé sa femme grâce à la pratique de la suggestion hypnotique. Raoul Signoret découvre certains éléments qui ne collent pas avec la thèse officielle et va mener des recherches qui l'amèneront à étudier les théories en vigueur à l'époque en matière de somnambulisme et de transes hypnotiques. S'il s'agit d'une machination, comment l'assassin a-t-il pu perpétrer son forfait sans être surpris par les voisins et le cocher de fiacre ayant découvert les lieux du drame?





Autant le dire tout de suite: la chambre close est très anecdotique et ne constitue nullement l'attrait (ni l'élément central) de l'ouvrage. Cependant, l'intrigue policière est bien construite avec des rebondissements bien amenés. Le plan machiavélique du meurtrier ne manque pas de finesse, au point d'égarer longuement notre intrépide reporter. Les amateurs de crime impossible préféreront peut-être La faute de l'abbé Richaud (qui comprend une histoire de tableau qui saigne) ou Le spectre de la rue Saint-Jacques (un des meilleurs volumes, qui aborde le thème des manifestations de l'au-delà), néanmoins l'énigme est ici de bonne facture. De plus, outre l'humour des dialogues typés entre des personnages pittoresques, le récit s'attache à restituer méticuleusement l'air du temps et les évènements marquants de l'époque: par exemple, seront évoqués une tentative d'assassinat visant Dreyfus ou encore un saut de l'ange effectué du haut du pont transbordeur (photographié ci-dessus) par un casse-cou devant la population marseillaise. Egalement, comme dans les précédents volumes, les spécialités culinaires sont bien présentes, lors du rituel chapitre du repas familial ou d'une dégustation de poisson frais dans le cabanon d'un pêcheur. Enfin, comme souvent, le récit s'achève par une mémorable partie de pêche à bord d'un pointu.
Un volume dans la continuité des précédents, très vivant et coloré, documenté avec soin, sans prétention mais aussi distrayant qu'instructif.
On veut une suite aux aventures du reporter du Petit provençal !


avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La somnambule de la villa aux loups de Jean Contrucci

Message  renato le Lun 26 Sep 2011 - 21:35

Tout à fait d'accord avec ces commentaires. Jean Contrucci fait partie de mes auteurs préférés. Ses romans mêlent adroitement énigme, humour, anecdotes historiques, le tout dans un style fluide, imagé, très riche. C'est un parfait mélange de tous ces ingrédients. Chaque fois que j'ouvre un de ses livres je savoure les descriptions, les dialogues, j'entends l'accent de Marseille dans la bouche de ses personnages, j'ai l'impression de voir Raimu, Charpin, ou Alida Rouffe !

renato

Messages : 405
Date d'inscription : 11/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La somnambule de la villa aux loups de Jean Contrucci

Message  Gregory le Lun 26 Sep 2011 - 22:45

Effectivement, cet auteur est une valeur sûre du polar français. Comme en plus je suis friand d'expressions pittoresques (du sud ou d'ailleurs), ces romans sont pour moi délectables.
J'avoue avoir oublié qui était Alida Rouffe Embarassed, mais après vérification, je me souviens l'avoir vue dans les films de Pagnol (même si c'est lointain).
Il me semble, René, avoir rencontré ton patronyme dans ce roman (une fois de plus, devrais-je dire, car cela semble une habitude de l'auteur).
avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La somnambule de la villa aux loups de Jean Contrucci

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum