Mourir sur Seine de Michel Bussi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mourir sur Seine de Michel Bussi

Message  Gregory le Ven 2 Déc 2011 - 20:27





Il y a peu, avant d'être mis sur sa piste par René, je n'avais encore jamais entendu parler de cet auteur normand et de ses polars mettant en valeur le patrimoine de sa région qu'il publie aux éditions des Falaises. Ce fut un bien belle découverte.
Le roman se déroule en 2008, à Rouen, lors de l'Armada (un rassemblement de voiliers venus du monde entier, deuxième manifestation populaire de l'hexagone après le tour de France cycliste). Quelques jours avant la grande parade des navires, un jeune marin, membre d'un équipage mexicain, est retrouvé assassiné d'un coup de poignard à l'aube, son cadavre gisant sur les quais de la Seine. Un certain nombre d'éléments étranges sont constatés: présence de cinq tatouages représentant divers animaux dans le dos de la victime (dont l'un brûlé au fer rouge), messages mystérieux en espagnol envoyés sur son portable, incohérences de l'analyse médico-légale (bien que la mort remonte à plusieurs heures, les tests de datation cadavériques ne montrent aucun des signes habituels d'un début de décomposition). Bientôt, l'affaire va se compliquer pour le commissaire Paturel et son équipe: l'hypothèse d'une chasse-partie, d'un pacte entre marins chercheurs de trésor prend forme, ainsi que l'idée d'une machination diabolique visant à les abattre. Un jeu de piste conduira les enquêteurs, partant du déchiffrement de messages cryptiques, dans divers hauts lieux de l'histoire rouennaise, à la recherche des marins. Parallèlement, une journaliste intrépide d'un quotidien local, Maline Abruzze, se lance dans l'aventure et tente de doubler la police. Mais va survenir l'assassinat de deux autres marins, chacun également tatoué, dans la même tranche horaire: l'un sur les quais, l'autre près d'une chapelle normande à quelques dizaines de kilomètres. Or, le légiste est formel, c'est la même arme qui a été employée dans les deux cas. On semble donc en présence d'une affaire de bilocation! Pour découvrir la vérité, Maline et les enquêteurs devront se pencher sur les symboles attachés aux lieux de provenance des navires, sur la vie de personnages illustres de l'histoire rouennaise et surtout sur la piraterie fluviale et les trésors censés reposer dans les fonds des méandres séquaniens.





Il s'agit d'un roman vraiment captivant et très bien documenté. Le premier crime impossible, le cadavre qui reste des heures intacts, est assez transparent (le gimmick fait penser à celle contenue dans La chambre du fou, de Paul Halter). Mais la solution (du moins, une version approchante) est fournie assez rapidement. Le second crime impossible, le cas de bilocation, est déjà plus intéressant. L'explication est très logique et s'intègre bien à l'intrigue globale. Si elle est assez simple, elle n'est pas dénuée de subtilité. L'identité du coupable fut pour moi inattendue, pourtant les indices étaient là, comme le montre l'auteur en les pointant un à un dans les derniers chapitres, qui révèlent en outre un complot machiavélique et retors, le suspense culminant lors d'une scène mémorable sur le pont levant Gustave-Flaubert. La psychologie du criminel est aussi intriguante, plus complexe que la simple quête de richesse ou la vengance implacable.
Cependant, bien que l'aspect policier s'avère très satisfaisant, le but principal du roman est tout autre: faire découvrir les hauts lieux de l'agglomération, son histoire mouvementée et permettre de mieux connaître l'Armada et ceux qui l'organisent. L'ouvrage est une mine de renseignements sur l'histoire de la piraterie et les missions d'exploration parties de la ville (on y apprend par exemple qu'il existe un mont Rouen en Antarctique , que Robert Fulton expérimenta pour la première fois le sous-marin dans les eaux de la Seine ou encore que le trésor des Aztèques raflé par le pirate Jean Fleury serait dissimulé sur ses berges). On découvre des détails de l'existence de célébrités ayant vécu en Normandie (tels l'armateur Jehan Ango ou Victor Hugo). Des lieux insolites sont visités, comme l'aître Saint-Maclou (un ancien charnier où une cour présente sur son pourtour une étonnante danse macabre sculptée) ou encore "l'espace des marégraphes", un hangar monumental construit par Eiffel.

Loin d'être un simple polar-prétexte, le livre parvient à combiner une énigme prenante et un contenu informationnel dense. Certes, il arrive que l'auteur force un peu le trait dans ses description de certains personnages hauts en couleur. Mais il a réussi à bâtir une histoire diablement efficace et à faire ressentir la liesse entourant les festivités de l'Armada, dont la prochaine édition aura lieu en juin 2013.



Gregory
Admin

Messages : 678
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mourir sur Seine de Michel Bussi

Message  renato le Ven 2 Déc 2011 - 21:49

Tu me donnes envie de le lire. J'avais aimé son Code Lupin qui était un jeu de piste à travers la Normandie et les lieux de quelques romans de Leblanc. Son roman Les Nymphéas noirs a eu un prix (j'ai oublié lequel). J'ai l'impression que c'est un auteur à suivre.

renato

Messages : 392
Date d'inscription : 11/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mourir sur Seine de Michel Bussi

Message  Gregory le Ven 2 Déc 2011 - 22:17

Nymphéas noirs a remporté plusieurs prix, dont le prix Michel Lebrun et le prix Gustave Flaubert décerné par la Société des Ecrivains Normands. Quant à Mourir sur Seine, il a obtenu une récompense régionale, le prix Reine Mathilde.
Il est certain que je compte découvrir dans un avenir proche d'autres romans de cet auteur assez prolifique.

Gregory
Admin

Messages : 678
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mourir sur Seine de Michel Bussi

Message  hellrick le Jeu 3 Déc 2015 - 10:07

Pour ma part très déçu...Un livre bien longuet des clichés à la pelle (la journaliste carriériste qui enquête et tombe sur le mec trop beau trop sexe) et un style d'une platitude qui me fait regrette les petits bouquins vite écrits mais au moins plus vivants que ces phrases verbe sujet complément.

Bussi vend beaucoup donc ça doit plaire cet espère de Musso du polar mais pour ma part je m'arrête là avec le bonhomme.

hellrick

Messages : 326
Date d'inscription : 09/11/2007
Age : 42
Localisation : Soignies - Belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://bis.cinemaland.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mourir sur Seine de Michel Bussi

Message  shinichi-kudo le Ven 4 Déc 2015 - 11:27

hellrick a écrit:Pour ma part très déçu...Un livre bien longuet des clichés à la pelle (la journaliste carriériste qui enquête et tombe sur le mec trop beau trop sexe)

il nous a fait le même coup avec Code Lupin (que j'ai abandonné tellement c'était ennuyeux)

shinichi-kudo

Messages : 418
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mourir sur Seine de Michel Bussi

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum