La sorcière du jusant - John Dickson Carr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La sorcière du jusant - John Dickson Carr

Message  hellrick le Mer 4 Jan 2012 - 12:51

Situé au tout début du XXème siècle, une classique histoire de meurtre impossible type "pas d'empreintes sur le sable".

Je dois dire que les derniers Carr que j'ai lu m'ont déçu et celui-ci ne fait pas exception malheureusement. Je trouve que souvent ses romans ne "coulent" pas, à savoir qu'ils ont du mal à me passionner. Trop de parlottes, de digressions, de complications,...j'ai trouvé ce roman très lourd et vieillot dans son style...contrairement à Christie dont les bouquins se dévorent avec plaisir je trouve que beaucoup de Carr (et j'en ai lu maintenant une bonne trentaine au moins) peinent à passionner le lecteur. Quand c'est bien un Carr est un vrai bonheur, quand c'est pas top ça manque vraiment d'un petit quelque chose...et je crains que ce soit le style de l'auteur qui soit souvent déficient pour rendre les enquêtes "pétillantes". Embarassed

M'enfin je vais continuer mes lectures puisque j'en ai encore pas mal en stock Very Happy

hellrick

Messages : 334
Date d'inscription : 09/11/2007
Age : 43
Localisation : Soignies - Belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://bis.cinemaland.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sorcière du jusant - John Dickson Carr

Message  xafred le Mer 4 Jan 2012 - 14:59

Ce livre appartient à la dernière période de JDC où celui-ci - on va dire - n'était plus au sommet de sa forme. La comparaison avec Christie est intéressante car j'ai pu remarquer que les enthousiastes de l'un l'étaient rarement de l'autre, et réciproquement. (Les carriens reprochent à Christie sa "platitude" et son "académisme", tandis que les christiens trouvent JDC trop "lourd" et compliqué) Pour ma part je suis fan des deux.
avatar
xafred

Messages : 145
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://atthevillarose.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sorcière du jusant - John Dickson Carr

Message  Inspecteur Hurst le Jeu 5 Jan 2012 - 16:37

J'aime les deux auteurs, mais je suis plus fervent admirateur d'A. Christie, que de Carr, dont certains bouquins sont franchement foutraques, parfois interminables... beaucoup moins constant que Dame Agatha...
avatar
Inspecteur Hurst

Messages : 325
Date d'inscription : 01/03/2008
Localisation : Centre de la France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sorcière du jusant - John Dickson Carr

Message  hellrick le Ven 6 Jan 2012 - 9:49

Voilà, le problème de Carr c'est son manque de constance: avec AC on est sur à 99% d'avoir un bon bouquin, avec JDC on peut tomber sur un roman brillant (le naufragé du titanic, celui qui murmure,...) comme sur un truc rasoir bourré de digressions, de parlottes et autres interruption qui sont censées tenir le lecteur en haleine et qui finissent par arriver à l'inverse! Et quand on commence à en avoir lu beaucoup (entre 30 et 40 pour ma part) on est fatigué de ses trucs style "bien sur que je sais qui et comment mais je vous le dirais plus tard" Smile

hellrick

Messages : 334
Date d'inscription : 09/11/2007
Age : 43
Localisation : Soignies - Belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://bis.cinemaland.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sorcière du jusant - John Dickson Carr

Message  xafred le Ven 6 Jan 2012 - 10:11

hellrick a écrit:Voilà, le problème de Carr c'est son manque de constance: avec AC on est sur à 99% d'avoir un bon bouquin, avec JDC on peut tomber sur un roman brillant (le naufragé du titanic, celui qui murmure,...) comme sur un truc rasoir bourré de digressions, de parlottes et autres interruption qui sont censées tenir le lecteur en haleine et qui finissent par arriver à l'inverse! Et quand on commence à en avoir lu beaucoup (entre 30 et 40 pour ma part) on est fatigué de ses trucs style "bien sur que je sais qui et comment mais je vous le dirais plus tard" Smile

AC a tout de même écrit son lot de mauvais livres (les derniers surtout, comme Le cheval à bascule, illisible) Elle s'est aussi beaucoup répétée. Je crois vraiment que préférer l'un ou l'autre est une question de tempérament.
La ligne de fracture dans l'oeuvre de Carr, c'est la seconde guerre mondiale. Il n'a jamais complètement retrouvé par la suite l'insouciance et la facilité de ses premières oeuvres, et les tics hérités de son expérience radiophonique n'ont rien arrangé - sans parler de son allergie croissante au monde moderne.
avatar
xafred

Messages : 145
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://atthevillarose.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sorcière du jusant - John Dickson Carr

Message  Inspecteur Hurst le Ven 6 Jan 2012 - 18:32

hellrick a écrit:Voilà, le problème de Carr c'est son manque de constance: avec AC on est sur à 99% d'avoir un bon bouquin, avec JDC on peut tomber sur un roman brillant (le naufragé du titanic, celui qui murmure,...) comme sur un truc rasoir bourré de digressions, de parlottes et autres interruption qui sont censées tenir le lecteur en haleine et qui finissent par arriver à l'inverse! Et quand on commence à en avoir lu beaucoup (entre 30 et 40 pour ma part) on est fatigué de ses trucs style "bien sur que je sais qui et comment mais je vous le dirais plus tard" Smile

Oui, je suis assez d'accord avec toi...
avatar
Inspecteur Hurst

Messages : 325
Date d'inscription : 01/03/2008
Localisation : Centre de la France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sorcière du jusant - John Dickson Carr

Message  Mister Y le Mer 18 Jan 2012 - 15:57

Réaction tardive (comme d'habitude...) à cette discussion intéressante. Pour moi Christie et J.D. Carr sont complètement différents mais pas du tout mutuellement exclusifs. La préférence pour un auteur dépendra essentiellement des goûts :
    Grosso modo, Agatha Christie a essayé d'écrire toutes les combinaisons possibles de coupable/mobile/modus operandi sans se soucier le moins du monde de l'impossibilité du crime. L'ambiance de ses livres n'est pas gothique pour deux sous, et ces derniers peuvent se lire sans problème au soleil sur une plage. Si certains meurtres peuvent reposer sur des combinaisons de détails a priori sans importance (ex.: un bain que personne n'a pris, une bouteille vide que personne n'a jeté, etc.), ces derniers sont généralement bien en évidence et répétés. On peut donc lire les livres rapidement sans craindre de rater des détails importants. Cela permet d'enchaîner ses romans rapidement et sauf accident (le cheval à bascule en effet...), on est rarement déçu.
    J.D. Carr est aux antipodes de cette approche : ça parle de malédictions, de créatures étranges, ça se passe la nuit, c'est la pleine lune, le temps est au brouillard (rayez les mentions inutiles). Bref, pas le genre de littérature que je lirais à la plage sous peine de gâcher l'ambiance. Pour ne rien arranger, Carr a un sens assez élastique de l'équité dès lors qu'il s'agit du défi au lecteur : ainsi, il ne se gênera pas pour ne mentionner certains faits importants qu'une seule fois (au détour d'une phrase anodine généralement) dans un livre de 200 pages. Avec une approche pareille, la lecture de ses romans demande forcément beaucoup plus d'efforts intellectuels : si on veut tout retenir, on se retrouve vite avec le cerveau en ébullition. En ce sens je le trouve plus "élitiste". L'humour est aussi complètement différent de celui d'Agatha Christie et repose sur une bonne part sur des situations a priori complètement saugrenues : un homme reçoit des menaces et achète un tableau pour se défendre, un autre est retrouvé mort dans un musée avec un livre de cuisine dans les mains, un dernier se fait tuer sur un bateau mais les empreintes sur l'arme n'appartiennent à aucun des passagers, etc.
    Paul Halter est encore différent. Pour résumer, je dirais globalement plus équitable que J.D. Carr, au moins pour les romans que j'ai lus, mais aussi moins drôle.
J'aime bien les deux approches. Le tout est de lire chaque auteur en sachant à quoi s'attendre. Tout ce que je demande à un auteur, c'est de m'amuser et de me poser un problème intéressant. En général, je suis content si j'ai l'un des deux.

Mister Y

Messages : 278
Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : Londres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sorcière du jusant - John Dickson Carr

Message  Inspecteur Hurst le Lun 12 Mar 2012 - 9:05

Par exemple, j'ai commencé il y a plusieurs mois un Carr, "Le rideau cramoisi". Déjà, 400 pages, pour un roman d'énigme pur, c'est long... eh bien, aujourd'hui, il est toujours dans mes livres "à terminer"... et j'ai un mal fou à me remettre dedans... pour info, une telle interruption avec Agatha Christie ne m'est jamais arrivé...
avatar
Inspecteur Hurst

Messages : 325
Date d'inscription : 01/03/2008
Localisation : Centre de la France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sorcière du jusant - John Dickson Carr

Message  hélène le Lun 12 Mar 2012 - 19:54

Moi, c'est l'Arme à gauche de JDC que je n'ai pu terminer et je suis entièrement d'accord avec tout ce qui s'est dit.

hélène
Admin

Messages : 461
Date d'inscription : 31/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sorcière du jusant - John Dickson Carr

Message  Gregory le Lun 12 Mar 2012 - 22:15


Quitte à passer pour un hérétique...
Pour ma part, si je reconnais la qualité des intrigues de Christie, je n'ai jamais été fan de son œuvre, lui préférant largement Carr (même si sa production devient inégale dans les années 1950/60, comme le montre La sorcière du jusant) et trouvant ses énigmes bien plus prenantes. Christie avait un style assez terne, parfois même ennuyeux, cependant la fin de ses romans était effectivement rarement décevante, bien que parfois trop classique à mon goût.
avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sorcière du jusant - John Dickson Carr

Message  Mister Y le Mar 13 Mar 2012 - 1:34

Pas entièrement sur le côté ennuyeux d'Agatha Christie : disons surtout que l'humour de l'auteur, quand il y en a, est fondamentalement différent de celui trouvé dans les livres de Carr. En ce qui me concerne, j'ai eu la "chance" de lire tout Agatha Christie avant de découvrir Carr donc je n'ai jamais eu à comparer les deux auteurs. Ceci dit, il y a effectivement des Christie qui sont vraiment soporifiques : les histoires impliquant les Beresford notamment.
J'ai l'impression que Carr polarise beaucoup plus ses lecteurs que ne le fait Christie. Ce que je veux dire par là c'est que si l'on demande à plusieurs personnes les titres des bons romans de Christie, on est à peu près sûr de retrouver les mêmes titres. Avec Carr, c'est beaucoup moins clair. Par exemple plusieurs membres du forums avait indiqué qu'ils tenaient Meurtre après la pluie comme un chef d’œuvre alors que j'en ai été plutôt déçu (pas taper !). J'ai trouvé la solution donnée par Carr complètement improbable à la fois du point de vue psychologique et physique. Pourtant, je suis plutôt du genre à donner le bénéfice du doute à l'auteur en général. En ce qui concerne l'arme à gauche, je dois avouer que je ne me rappelle plus du tout de l'histoire : probablement un signe qu'il ne m'a pas marqué.

Mister Y

Messages : 278
Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : Londres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sorcière du jusant - John Dickson Carr

Message  Gregory le Mar 13 Mar 2012 - 17:37


Concernant Meurtre après la pluie, j'ai moi aussi été plutôt dubitatif en lisant la solution.
On pourrait aussi citer Trois cercueils se refermeront, que certains (dont je fais partie) considèrent comme un chef d’œuvre alors que d'autres le trouvent bien alambiqué.
avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sorcière du jusant - John Dickson Carr

Message  hélène le Mar 13 Mar 2012 - 19:29

On dit tellement de bien de "trois cercueils..." qu'il faudra que je le lise; concernant "Meurtre après la pluie", la solution m'a paru "limite" c'est à dire difficilement concevable; j'en ai un autre de Carr dont la solution était moyenne "mort dans l'ascenseur" (enfin, je crois, je ne me souviens plus du titre) mais la fin était bien travaillée.

hélène
Admin

Messages : 461
Date d'inscription : 31/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sorcière du jusant - John Dickson Carr

Message  hellrick le Mer 14 Mar 2012 - 9:19

Gregory a écrit:
On pourrait aussi citer Trois cercueils se refermeront, que certains (dont je fais partie) considèrent comme un chef d’œuvre alors que d'autres le trouvent bien alambiqué.

Je vais peut-être le relire car je l'ai, en effet, trouvé très alambiqué et pas franchement convaincant. Je préfère nettement Celui qui murmure et Le Naufragé du Titanic study

hellrick

Messages : 334
Date d'inscription : 09/11/2007
Age : 43
Localisation : Soignies - Belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://bis.cinemaland.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: La sorcière du jusant - John Dickson Carr

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum