Paul Harding-La colère de Dieu (10/18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paul Harding-La colère de Dieu (10/18)

Message  renato le Mar 5 Fév 2013 - 11:47

J'avais ce livre sur mon étagère depuis des années et j'ai fini par le lire. Comme souvent chez Paul Harding / Paul Doherty on trouve des problèmes de crimes impossibles alors que ce n'est pas indiqué dans la 4° de couverture.
On en trouve 2 dans ce roman, un crime dans un jardin où personne n'a pu entrer (mais ce n'est pas une véritable chambre close !) et un empoisonnement au cours d'un repas. Les solutions sont très simples, pour ne pas dire simplistes, malgré tout c'est un roman qui se lit facilement, d'autres petites énigmes parsèment le roman ce qui en rend la lecture agréable, même si on est un peu déçu par l'aspect "crimes impossibles" pas si impossibles que ça.

renato

Messages : 400
Date d'inscription : 11/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paul Harding-La colère de Dieu (10/18)

Message  meurdesoif le Lun 18 Fév 2013 - 22:54

Je suis bien d'accord là-dessus. Les fanas de MECC risquent fort d'être déçus par cet aspect précis, même si c'est un effort louable d'inclure aussi systématiquement de vrais morceaux d'énigme. Par contre, l'auteur est professeur d'histoire médiévale et il connaît son sujet sur le bout des doigts, sans que ça ne tourne trop à la démonstration ; ça reste toujours le décor de l'action sans l'étouffer et bien souvent les mobiles sont à chercher dans des événements liés aux croisades ou aux guerres civiles.
En tout cas, c'est toujours un grand plaisir de lire un Doherty-Harding-CLGrace, et c'est justement la série des Frère Athelstan qui a ma préférence, avec sa truculence naïve des bas-quartiers de Londres et la démesure de Cranston.
Ce n'est pas un schéma très classique : Athelstan, le vrai détective mais discret et effacé, clerc de Cranston qui représente ce qui peut s'apparenter à la police officielle de l'époque mais qui est le vrai personnage haut en couleur, explosif ou ostensiblement endormi, et qui cristallise tout le comique de la série (de mémoire toutefois, celui-ci n'est pas parmi les plus hilarants de l'auteur). Une sorte de Merrivale séparé en deux, les neurones chez Athelstan, le ventre chez Cranston.
Les autres séries : les Hugh Corbett tirent un peu plus vers le roman d'action (mais juste un peu plus, ça reste réellement des whodunnit pur jus). Les Swinbrooke présentent un duo d'enquêteurs assez intéressant, le couple illégitime d'une femme-médecin et son amoureux platonique, le bouillant Irlandais Murtagh.
Bref, je dois avoir lu à peu près tous les romans de ces trois séries, par contre j'ai du mal à entrer dans ses autres séries (Egypte et Grèce antiques, le voyageur du temps, etc.). Mais franchement, à lire.
Hope that it helps.

meurdesoif

Messages : 164
Date d'inscription : 15/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum