"1001 chambres closes"/"Chambres closes crimes impossibles"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"1001 chambres closes"/"Chambres closes crimes impossibles"

Message  clanelle le Dim 22 Sep 2013 - 20:13

Bonjour,
Pour aider d'éventuels indécis concernant le tout récent "1001 chambres closes" publié par MM Roland Lacourbe, Michel Soupart, Philippe Fooz et Vincent Bourgeois, voici un compte-rendu suite à mon achat (que je ne regrette pas), qui, pour beaucoup de points, établit un parallèle avec "Chambres closes crimes impossibles" des mêmes auteurs hormis Roland Lacourbe.
En espérant que ce soit utile.
Cordialement,
Lionel

Le prix
Le prix affiché est de 49,00 €, auxquels il faut ajouter 3,99 € de frais de port (colissimo) et une taxe (TVA ?) de 3,07 €.
En utilisant le code de réduction BIENVENUEFR (semble-t-il permanent), on obtient 15% sur le prix du livre.
Au final, le livre payé et livré m’a coûté 48,71 €.
La livraison
Commandé le mercredi matin, le colis était dans ma boîte le samedi, très bien emballé.

Comparaison avec CCCI :
La qualité d’édition
1001CC : 24,5 cm x 19cm ; 520 pages
CCCI : 21 cm x 15 cm ; 500 pages

Le papier de CCCI est glacé et épais.
Celui de 1001CC fait davantage dictionnaire. Cela colle d’ailleurs plutôt bien à l’esprit et à la présentation de cet ouvrage.

Les deux ouvrages ont une couverture unie parée de quelques vignettes montrant des couvertures de livres. Celle de 1001CC est plus élégante à mon avis.

Les illustrations intérieures sont en noir et blanc.
Elles sont regroupées en fin de livre dans CCCI (8 petites pages)
Elles sont réparties dans tout 1001CC (plus d’une 30aine de pages, qui présentent chacune 4 couvertures de romans)


Les articles

Peu d’articles dans 1001CC : ceux-ci sont annoncés pour un volume à suivre qui s’appellerait ‘1001 Chambres closes – Annexes’.

Au menu de CCCI :
Préface de Paul Halter
Une introduction en 3 parties (L’intérêt du thème / L’irruption de la dimension fantastique / L’énigme et sa solution)
L’exploitation dans la bande dessinée
L’exploitation filmée ou théâtralisée
Une courte bibliographie française / anglaise d’anthologies et d’essais


Au menu de 1001CC :
Une introduction retraçant l’historique du genre
Une liste de pièces radiophoniques (pour l’essentiel de JDCarr) chroniquées dans la liste des œuvres.


Annoncé au menu de 1001CC - ANNEXES:
Technique du crime en local clos.
Les textes précurseurs.
Le fantastique dans le crime impossible.
L’univers de Paul Halter.
33 romans inédits en français et leurs solutions.
Les CC au cinéma et à la télévision.
Les CC dans la bande dessinée.
Les CC authentiques.
Bibliographie.




Le dictionnaire des œuvres

Il est présenté selon l’ordre alphabétique des auteurs dans les deux cas, avec pour chaque texte décrit un résumé, un avis, une cote, et la liste des publications –indispensable pour les nouvelles.

Les différences sur les œuvres chroniquées :
Il s’agit dans tous les cas de titres français. Bien plus nombreuses dans 1001CC, on en trouve même qui ont été ‘traduites en français mais non publiées’. Probablement des apports de Roland Lacourbe au collectif des 4. De quoi donner faim, en tout cas.

CCCI présentait environ 670 nouvelles ou romans.
1001CC présente environ 1160 (!) nouvelles ou romans.

Les œuvres supplémentaires de 1001CC sont pour certaines des parutions ultérieures à CCCI (1997), comme celles d’Hélène Calvez,  David Verdier, Ewan Blackshore, J.Barine… mais pas uniquement. Pour beaucoup d’auteurs depuis longtemps disparus, de nouveaux titres font leur apparition, parfois très bien cotés. Ils n’avaient sans doute pas été identifiés pour le précédent opus.


Les différences sur la présentation des œuvres :
Par rapport à CCCI, 1001CC :
-gagne en précision sur les informations liées à chaque auteur et œuvre, hormis sur le retrait de la mention ‘Nouvelle’ qui permettait rapidement de les repérer.
-ajoute pour certains auteurs majeurs une notice.
-ajoute pour une dizaine de personnages récurrents une bibliographie dédiée, qui ne s'arrête pas aux oeuvres chroniquées (oeuvres non traduites et/ou oeuvres de la série non dédiées au thème)
-ne précise plus aussi clairement s’il s’agit d’une nouvelle (ceci dit, les nouvelles et romans font désormais l'objet de deux index distincts)
-supprime la classification de la solution (la solution n'était pas réellement donnée dans CCCI, mais donnée sous forme d'une classe comme par exemple 1D1, qui signifie "le local peut laisser passer un humain adapté, tel un nain ou un enfant")

Exemple avec une même œuvre prise au hasard.
Dans CCCI :
Jean Bruce
Les marrons du feu – PC – Mys n°224 – 1955
[Résumé]
[Avis]
Cotation : ***
Solution : nX1

Dans 1001CC :
Jean Bruce
Pseudonyme de Jean Brochet
(1921-1963) Français
*** Les marrons du feu. Un mystère n°224 (1955) ; Espionnage n°224, PdC (1957) ; collection Jean Bruce n°41, PdC (1965) ; Edito Service (Genève, 1978) ; collection Jean Bruce n°19, Fleuve Noir (1980)
[Résumé]
[Avis]

clanelle

Messages : 66
Date d'inscription : 06/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum