Philip KERR - PRAGUE FATALE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Philip KERR - PRAGUE FATALE

Message  meurdesoif le Ven 30 Mai 2014 - 6:43

Attention ! Entre la réédition de la Chambre Ardente et Prague Fatale, le Masque va arriver en surchauffe de MECC.

Allez, un copier-coller pour se donner l'eau à la bouche :





dimanche 02 mars 2014 à 16h44
Par Agnès L.. (Fontaine Sèvres)
Encore un Philip Kerr de très bonne facture et quel plaisir de retrouver notre héros, plus désabusé et torturé que jamais : Bernhard Gunther.
De retour du front de l’est, Bernie, très affecté reprend son poste d’enquêteur au département de la Kripo. Fidèle à lui-même, il se lance à corps perdu dans le travail, tentant d’oublier les horreurs du Front. Mais en 1942, il est appelé à Prague par le Général SS Reynhard Heydrich, fraichement promu nouveau Reichsprotektor de Bohème-Moravie. Homme de poigne, sans pitié et sans état d’âme, c’est aussi un homme qui ne compte plus ses ennemis même au sein du parti nazi. Quelqu’un a tenté de l’empoisonner. Voilà pourquoi il fait appel au talent de Bernie dont il ne doute pas de l’efficacité. Mais à peine arrivé, la tâche se complique. Un des quatre assistants du général est assassiné dans sa chambre, porte close, fenêtre close. L’ambiance se tend, et au fur et à mesure que l’enquête se déploie, l’énigme s’épaissit : que se cache-t-il réellement derrière ce crime : un attentat raté de la Résistante tchèque contre le général, un règlement de compte entre officiers allemands, une chasse à l’homme contre un agent double. ? Très habilement menée, cette nouvelle enquête de Bernie permet surtout à Philip Keer de dresser un portrait au vitriol des hauts dirigeants nazis présents en Bohème-Moravie en 1942. Suffisants, vils, cruels, se roulant dans la luxure, manquant de rien alors que le peuple allemand manque de tout, ces « choux-fleurs » sont surtout des hommes préoccupés par eux-mêmes et leurs carrières. Véritable énigme en chambre close à la Agatha Christie, le dernier Philip Kerr est une petite pépite.



Encore une fois, Dame Agatha qui méprisait les MECC en devient l'auteur archétypal !

meurdesoif

Messages : 171
Date d'inscription : 15/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip KERR - PRAGUE FATALE

Message  renato le Ven 30 Mai 2014 - 9:02

Je n'ai jamais lu Kerr malgré les bonnes critiques, peut-être à cause de la période à laquelle ont lieu ses romans, mais s'il s'agit d'un mecc alors je me laisserai tenter, mais j'attendrai la parution en poche !
Je suis allé sur le site du Masque et en Masque poche je remarque la réédition d'un roman de Margaret Millar : territoire des monstres. C'est son année : elle est aussi rééditée en Omnibus, elle écrivait de très bons suspens, j'en garde un excellent souvenir. Je recommande chaudement pour ceux qui ne la connaissent pas.

renato

Messages : 401
Date d'inscription : 11/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip KERR - PRAGUE FATALE

Message  meurdesoif le Ven 30 Mai 2014 - 15:26

En tout cas l'argument "chambre close incluse" semble à nouveau suffisamment porteur pour être mis en avant lors de la présentation d'un livre. J'ai même vu cette année la bande-annonce d'une émission de télé sur la TNT retraçant l'affaire Omar Raddad, où il était fait mention explicitement d'un crime en chambre close... à la Agatha Christie, encore !

meurdesoif

Messages : 171
Date d'inscription : 15/02/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

critique PRAGUE FATALE de Philip Kerr

Message  hellrick le Mar 15 Juil 2014 - 8:29

PRAGUE FATALE de Philip Kerr

1941. Après une enquête à Berlin et la rencontre d'une femme fatale, un flic est invité dans un chateau peuplé de dignitaires nazis. L'un d'eux est retrouvé assassiné dans sa chambre close et le flic est chargé de l'enquête.

Un bon retour au roman d'énigme, enrobé dans un contexte historique très documenté qui dépeint un monde "entre gris clair et gris foncé" laissant peu de place au noir et blanc des bons et des méchants: terroriste tchèque, espion, nazi insomniaque, flic qui tente de rester honnête et intègre mais doit souvent fermer les yeux, etc.

Le mecc est classique et emprunté à A. Christie (qui en a pourtant écrit peu) de manière avouée par l'auteur. Pas très difficile de devenir le qui et le comment pour les habitués, le pourquoi est plus intéressant. La fin du roman reconnecte l'intrigue avec la première partie (de 200 pages) à Berlin et donne plus dans l'espionnage.

Bref un roman whodunit traditionnel par son énigme (très rétro avec interrogatoire des suspects successifs) mais original par son contexte et ses personnages. Vivement conseillé!

hellrick

Messages : 330
Date d'inscription : 09/11/2007
Age : 43
Localisation : Soignies - Belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://bis.cinemaland.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philip KERR - PRAGUE FATALE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum