Lunes assassines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lunes assassines

Message  Franck le Dim 28 Sep 2008 - 8:50

Lunes assassines est un des vrais chef-d'oeuvre de Paul Halter. L'histoire se passe dans les années 30, dans un petit village d'Angleterre, avec les deux jeunes soeurs et leur vieil oncle revêche de retour des Indes. PH, en grand écrivain qu'il est, réussit à nous faire patienter avec énormément de talent.
Très vite, on est dans l'ambiance, avec cette pièce mystérieuse, fermée, dans laquelle il y eut un meurtre des années auparavants.
La véritable chambre close n'arrive qu'au dernier quart du livre, mais elle est superbe, bien construite, pas si évidente que ça. Bien sûr, on y retrouve des "trucs" déjà vus (bout de ficelle, minutage précis, déguisement), mais l'ensemble reste à mon avis, original.
Un livre à lire pour ceux qui ne sont pas uniquement intéressés par les "trucs". L'explication de la chambre close, ce n'est finalement que le squelette ; bien, mais insuffisant. On ne tombe pas amoureux d'un squelette. L'art des grands écrivains est d'enrober tout cela avec talent, pour en faire un livre passionnant, du début à la fin.

Franck

Messages : 89
Date d'inscription : 25/07/2008
Age : 49
Localisation : Troyes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

lunes assassines

Message  paulsernine le Dim 28 Sep 2008 - 10:32

Bonjour,

il faut s'accrocher, car il ne se passe pas gand chose les 3/4 du livre, mais Paul Halter arrive tout de même à nous accrocher avec cette histoire de tableau maudit et du mystère qui entoure les deux soeurs.
Dans le même genre, il y a "les fleurs de satan", où l'intrigue se met progrissevement en route, où tout s'accélere vers la fin du roman.
Paul s'est installé une atmosphère particulière dans ses romans.

paulsernine

Messages : 50
Date d'inscription : 18/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lunes assassines

Message  hellrick le Sam 27 Juin 2009 - 16:22

Lecture très plaisante et originale qui développe une atmosphère particulière de malédiction, de répression et de frustration (un peu dans le style des films comme Rebecca de Hitch par exemple) jusqu'à un meurtre bien exécuté même si la solution peu crédible ré-utilise certains trucs antérieurs de l'auteur. L'épilogue est assez prévisible mais d'un cynisme sympathique Wink

hellrick

Messages : 330
Date d'inscription : 09/11/2007
Age : 43
Localisation : Soignies - Belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://bis.cinemaland.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lunes assassines

Message  xafred le Lun 1 Nov 2010 - 19:33

Je vais jouer les trouble-fête, mais je n'ai pas du tout aimé ce bouquin. D'abord, l'intrigue dont on dira charitablement qu'elle recycle pas mal d'éléments des livres précédents. Ensuite, le comportement des personnages, absolument pas crédible dans l'Angleterre des années 30; des jeunes filles vivant ouvertement "dans le péché" auraient été mis au ban de la société, et n'auraient certainement pas bénéficié de la bienveillance des autorités. Enfin, [spoiler] le ou les protagonistes qui se révèlent au final de dangereux psychopathes et qui s'en sortent à la fin, ça va une fois, hein. Bref, ce n'est pas - et de loin - le Halter que je préfère.
avatar
xafred

Messages : 142
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://atthevillarose.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Lunes assassines

Message  Larsan le Jeu 16 Juin 2011 - 17:47

Très belle histoire, peut-être une des meilleures de l’auteur. Ambiance résolument british, avec quelques clins d’œil (pour les connaisseurs) aux classiques du genre. Ce qui m’étonne, c’est que le thème du tableau maudit ait été si rarement utilisé dans la littérature. A part « La portait de Dorian Gray », d’ailleurs, je ne vois pas. J’ai bien aimé cette idée de tableau qui pousse au suicide, et qu’il suffit donc de placer près de la future victime, l’air de rien, pour commettre un crime parfait ! Comparé à « La corde d’argent », le dernier Halter que j’ai lu, celui-ci est moins tonitruant, moins de coups de théâtre etc. Il est plus linéaire, plus insidieux. L’enquête est parfaitement menée, prenante, avec une délicieuse ambiance nocive qui aboutit sur une chambre close de très belle facture. Assurément, un de mes meilleurs moments de lecture de l’année. Si Halter a écrit d’autres histoires de cette veine, merci de me les signaler ! Very Happy

Larsan

Messages : 31
Date d'inscription : 02/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lunes assassines

Message  hélène le Ven 17 Juin 2011 - 18:28

Difficile de faire une synthèse tant les avis sont partagés. Larsan, que pensez-vous des points soulevés par Xafred ?

hélène
Admin

Messages : 461
Date d'inscription : 31/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

"Mises au ban de la société"...

Message  Larsan le Ven 17 Juin 2011 - 20:01

Que Xafred n’aime pas cette histoire est une opinion purement personnelle. Quant à dire que « l’intrigue recycle pas mal d'éléments des livres précédents », je ne vois pas trop, mais il a sans doute lu davantage de Halter que moi. Personnellement, je me répète, je trouve l’intrigue très originale avec ce thème très peu usité du tableau maudit. L’histoire dans son ensemble m’a paru à la fois d’une rafraichissante désuétude, et en même temps très innovatrice. Comme la plupart des romans de l’auteur. On a l’impression de lire à la fois de l’ancien et du neuf. Quant à ces « jeunes filles vivant ouvertement "dans le péché" qui auraient été mis au ban de la société, cela me fait sourire. Et pourquoi pas pendues comme des sorcières, tant qu’on y est ? Ayant malheureusement déjà quelques printemps derrière moi, j’ai quelques souvenirs des années trente. Même si les temps ont changé, la nature humaine est restée la même, pour paraphraser notre regrettée Agatha. Bref, j’ai du mal à concevoir un tel rejet, y compris dans les villages anglais. Cette réflexion relève plutôt d’un fantasme anti victorien, hélas assez répandu aujourd’hui - surtout dans la littérature. Car à force d’en rajouter sur la pudibonderie de l’époque, on va finir par se demander comment nos voisins d’outre-Manche ont réussi à se reproduire !

Larsan

Messages : 31
Date d'inscription : 02/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lunes assassines

Message  Ysa le Sam 18 Juin 2011 - 14:01

Larsan a écrit:Très belle histoire, peut-être une des meilleures de l’auteur. Ambiance résolument british, avec quelques clins d’œil (pour les connaisseurs) aux classiques du genre. Ce qui m’étonne, c’est que le thème du tableau maudit ait été si rarement utilisé dans la littérature. A part « La portait de Dorian Gray », d’ailleurs, je ne vois pas. Very Happy

Bonjour,
Rien à voir avec Le Portrait de Dorian Gray mais, pour le genre policier, on peut penser aux Carnets secrets d'un cambrioleur (Serge Brussolo) :
"Londres, 1945. Qu'arrive-t-il quand un cambrioleur se retrouve confronté à un tableau maudit, une toile de maître au passé sanglant ? Comment résoudre le secret d'une peinture qui noircirait à la lumière du jour si l'on commettait l'erreur de la sortir de son coffre-fort ? Comment affronter une oeuvre que personne ne peut contempler sous peine de la voir s'effacer ? Car c'est d'un tableau qui parle de mort, de vengeance, de fantômes, qu'il s'agit. Un tableau qui continue à tuer, même aujourd'hui."

Je m'éloigne du tableau maudit pour me rapprocher de celui "qui permet de résoudre une énigme" :
Dans un roman de Robert Van Gulik, le juge Ti doit déchiffrer un tableau : Le Mystère du labyrinthe. Ce roman propose d'ailleurs un meurtre dans une bibliothèque fermée de l'intérieur.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Myst%C3%A8re_du_Labyrinthe
"Le magistrat devra donc commencer par rétablir l'autorité du gouvernement impérial. Ensuite, tout en prenant garde à ce que les conspirateurs ne tentent pas un nouveau coup de force, il lui faudra découvrir comment un général à la retraite a pu être assassiné dans sa bibliothèque fermée de l'intérieur et retrouver une jeune fille disparue. Mais l'énigme la plus difficile à résoudre est peut-être celle de l'héritage du défunt gouverneur Yu Cheou-tsien, qui fut l'idole du juge Ti quand celui-ci était encore étudiant. Celui-ci a étrangement réparti ses biens entre ses deux fils : il n'a légué qu'une peinture au second, tandis que celui du premier lit héritait du reste. A-t-il voulu déshériter un bâtard, ou bien la peinture a-t-elle un sens caché ? Et encore n'est-ce pas le seul mystère laissé par le gouverneur : le labyrinthe qu'il a fait construire dans les environs de la ville recèle sans doute bien des secrets..."

Je viens de repérer un roman chinois à la Fnac :
http://www.amazon.fr/Myst%C3%A9rieux-tableau-ancien-Jiahong-He/dp/2876788209
"Maître Hong est contacté par une femme, professeur à l’université de Pékin dont le mari, éminent chercheur dans une société pharmaceutique de pointe, a brusquement perdu la mémoire. Seul, peut-être, un vieux tableau de famille pourra donner la clef du mystère…"

Et n'oublions pas Le tableau du Maître flamand d'Arturo Pérez-Reverte


Ysa

Messages : 27
Date d'inscription : 26/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lunes assassines

Message  Gregory le Sam 18 Juin 2011 - 16:38

Merci pour les renseignements, Ysa.

Ysa a écrit:

Je viens de repérer un roman chinois à la Fnac :
http://www.amazon.fr/Myst%C3%A9rieux-tableau-ancien-Jiahong-He/dp/2876788209
"Maître Hong est contacté par une femme, professeur à l’université de Pékin dont le mari, éminent chercheur dans une société pharmaceutique de pointe, a brusquement perdu la mémoire. Seul, peut-être, un vieux tableau de famille pourra donner la clef du mystère…"

Je l'ai lu il y a quelques années et ai déjà signalé la réédition dans un message du topic "dernières lectures". Une énigme passionnante. Les éditions de l'Aube ont un catalogue intéressant, mais les titres paraissent vraiment au compte-goutte.
avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lunes assassines

Message  Gregory le Dim 19 Juin 2011 - 11:37

Pour en revenir à Lunes assassines, pour ma part je l'ai plutôt apprécié. C'est un roman d'atmosphère, où l'ambiance fantastique est distillée subtilement, par petites touches. La solution du mystère n'est certes pas la plus originale de l'auteur, mais est soigneusement goupillée. La conclusion du récit, assez dérangeante, marque par sa noirceur. Je rapprocherai cet opus de L'arbre aux doigts tordus ou, comme indiqué précédemment, des Fleurs de Satan pour le soin particulier apporté à l'atmosphère.
avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Merci !

Message  Larsan le Lun 27 Juin 2011 - 14:20

Merci à Ysa pour m’avoir signalé « Les carnets secrets d’un cambrioleur ». J’ai déjà lu Brussolo, mais pas dans le domaine de l’énigme. Ce sera une curiosité. Quant au thème du tableau, je parlais bien entendu de pouvoirs maléfiques, et non de ces messages secrets ou jeux de pistes cachés sous une nouvelle couche de peinture. Ca, c’est même devenu un truc assez fréquent.
Merci aussi à Grégory pour ses conseils. « L’arbre au doigts tordus » et « Les fleurs de Satan » seront mes prochaines lectures… dès que j’aurais mis la main dessus.
Les commentaires suivront.

Larsan

Messages : 31
Date d'inscription : 02/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lunes assassines

Message  Ysa le Lun 27 Juin 2011 - 18:11

Larsan a écrit:Quant au thème du tableau, je parlais bien entendu de pouvoirs maléfiques, et non de ces messages secrets ou jeux de pistes cachés sous une nouvelle couche de peinture. Ca, c’est même devenu un truc assez fréquent

Avez-vous quelques titres ? Merci.


Ysa

Messages : 27
Date d'inscription : 26/11/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lunes assassines

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum