Irezumi, Akimitsu Takagi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Irezumi, Akimitsu Takagi

Message  shinichi-kudo le Mar 4 Oct 2016 - 7:20



Tokyo, été 1947. Dans une salle de bains fermée à clef, on retrouve les membres d'une femme assassinée. Son buste - lequel était recouvert d'un magnifique irezumi, ce célèbre tatouage intégral pratiqué par les yakuzas qui transforme tout corps en oeuvre d'art vivante - a disparu. Le cadavre est découvert par deux admirateurs de la victime : un professeur collectionneur de peaux tatouées et le naïf et amoureux Kenzô Matsushita. La police a deux autres meurtres sur les bras : le frère de la première victime, dont le corps était lui aussi recouvert d'un irezumi, retrouvé mort et écorché, et l'amant jaloux de la jeune femme, tué d'une balle dans la tête. Frustré par leur incapacité à résoudre ces affaires, Matsushita appelle à la rescousse Kyôsuke Kamisu, dit "le Génie" . Seul ce surdoué charismatique et élégant peut démasquer le psychopathe arracheur de tatouages. Paru en 1948 au Japon, vendu à plus de 10 millions d'exemplaires, Irezumi, véritable classique du polar nippon, est enfin publié en France.

https://www.amazon.fr/Irezumi-Takagi-Akimitsu/dp/2207118711/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1475565531&sr=1-2&keywords=policier+japonais

publié pour la première fois en français, c'est une des meilleures histoires de meurtre en chambre close
avatar
shinichi-kudo

Messages : 427
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irezumi, Akimitsu Takagi

Message  carterdickson le Mar 4 Oct 2016 - 7:58

Excellente nouvelle. Merci.
avatar
carterdickson

Messages : 237
Date d'inscription : 10/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irezumi, Akimitsu Takagi

Message  xafred le Mar 4 Oct 2016 - 10:57

Le polar japonais - et le polar japonais honkaku, qui plus est - semble avoir le vent en poupe chez nous en ce moment. Espérons que ce n'est qu'un début! Very Happy
avatar
xafred

Messages : 147
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://atthevillarose.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irezumi, Akimitsu Takagi

Message  shinichi-kudo le Mar 4 Oct 2016 - 11:26

Pendant que j'y suis, il y a aussi un recueil de trois nouvelles d'Edogawa Ranpo qui est sorti y'a pas longtemps

https://www.amazon.fr/LAssassinat-Rue-Premi%C3%A8res-Enqu%C3%AAtes-Kogor%C3%B4-ebook/dp/B019WB1PK6/ref=sr_1_12?s=books&ie=UTF8&qid=1475565495&sr=1-12&keywords=edogawa

il contient des enquêtes de Kogoro Akechi, le Sherlock Holmes japonais

n'hésitez pas à l'acheter !

je l'ai lu, les nouvelles sont géniales
avatar
shinichi-kudo

Messages : 427
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irezumi, Akimitsu Takagi

Message  Gregory le Jeu 27 Oct 2016 - 19:18


Je viens de commencer Irezumi, qui s'annonce captivant.

Je signale aussi la parution récente de deux polars japonais: Meurtres sans série de Ango Sakaguchi (chez les Belles Lettres) et Le meurtre d'Alice de Yasumi Kobayashi (aux éditions d'Est en Ouest). Je compte évidemment les lire bientôt.
avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irezumi, Akimitsu Takagi

Message  RipperReed le Jeu 24 Nov 2016 - 17:54

Un roman surprenant par sa modernité ( publié au Japon en 1951). Très intéressant dans les trois premiers quarts. Une ambiance troublante, l'évocation du caractère sulfureux du monde des tatouages dans le Japon de l'après-guerre est prenante et ne semble pas du tout désuète. Malheureusement le roman s'essouffle vers la fin. Surtout, à mon avis, avec l'apparition de l'agaçant détective omniscient Kyosuke Kamisu. Il est trop classique et sérieux pour ce livre atypique.
Pour ce qui est du mcc: l'explication, un peu trop technique à mon goût, devait être très originale pour l'époque. Le final aussi a dû surprendre les lecteurs contemporains. Elle bernera un peu moins le lecteur moderne.

PS : désolé Gregory, j'ai abandonné en cours de route le très étrange Albergo Italia.

RipperReed

Messages : 170
Date d'inscription : 31/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irezumi, Akimitsu Takagi

Message  hellrick le Lun 16 Oct 2017 - 9:22

Paru en 1948, ce roman fut un gros succès au Japon et se retrouva par la suite fréquemment listé parmi les meilleures histoires de crime en chambre close. Il a fallu attendre plus de 60 ans pour le voir publié en France. Son auteur, Akimitsu Takagi, est pourtant bien connu dans son pays natal, et plusieurs de ses romans figurèrent sur la liste des Tozai Mystery Best 100 (littéralement Les 100 meilleurs romans policiers de l'Orient et l'Occident), notamment ce IREZUMI (son premier livre) qui, en 1985, occupait encore la douzième place du classement.
Nous sommes ici dans le whodunit le plus pur (assorti d’un « how done it ») puisqu’il s’agit d’un crime impossible commis dans une chambre close ou, plus précisément, une salle de bain fermée de l’intérieur. On y retrouve une jeune femme découpée en morceau et dont le tronc a disparu. Pourquoi cette mutilation ? Tout simplement car la victime, la belle Kinué Noruma, portait un tatouage de grande valeur exécuté par son père, véritable maitre de cette discipline. Deux enquêteurs tentent de résoudre l’énigme : l’étudiant en médecine Kenzo Matsushita et le collectionneur de tatouage Heishiro Hayakawa. Devant la complexité du problème, Kenzo demande conseil à son ami Kyosuke Kamitsu.
En plus du récit policier, fort bien mené et captivant, l’originalité du roman réside dans les commentaires donnés sur la société japonaise de l’immédiat « après Seconde Guerre Mondiale ». La question de l’Irezumi, ces très larges tatouages qui couvrent de grandes parties du corps, s’avère centrale dans la compréhension de l’intrigue. Interdit sous l’ère Edo puis au début de l’ère Meiji, la pratique continua de manière clandestine mais fut associée aux « personnes de mauvaise vie », en particuliers les prostituées et les membres d’organisations mafieuses de type Yakuza. Légalisé en 1945, l’Irezumi entraine toujours, à l’époque du roman, des réactions contradictoires faites de répulsions et d’attractions, majoritairement érotique lorsqu’il recouvre le corps féminin.
L’enquête en elle-même avance de manière assez lente jusqu’à l’arrivée du génial investigateur Kyosuke Kamitsu dont les raisonnements n’ont rien à envier à ses maitres Sherlock Holmes ou Dupin. Evidemment, sa suffisante est, comme souvent, parfois agaçante mais ce bémol (une constance des détectives comme peuvent en témoigner Poirot ou Merrivale) reste mineur tant le roman démontre la maitrise du pourtant débutant Akimitsu Takagi : dialogues efficaces, rythme bien géré, stratagème criminel bien imaginé, personnages adroitement campés et contexte sociétal travaillé sans qu’il devienne envahissant. Bref, voici un roman policier étonnamment moderne dans son écriture, une excellente découverte du roman policier nippon à rapprocher du plus connu et tout aussi passionnant TOKYO ZODIAC MURDERS. Hautement recommandé pour tous les amateurs de crimes impossibles, de chambres closes et, plus largement, de whodunit.

http://hellrick.over-blog.com/2017/10/irezumi-d-akimitsu-takagi.html

hellrick

Messages : 337
Date d'inscription : 09/11/2007
Age : 43
Localisation : Soignies - Belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://bis.cinemaland.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Irezumi, Akimitsu Takagi

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum