anipassion.com

John Dickson Carr et les MECC dans "La Crème du crime"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

John Dickson Carr et les MECC dans "La Crème du crime"

Message  xafred le Mar 25 Oct 2016 - 16:50

Une vidéo qui n'apprendra rien de neuf aux membres de ce forum mais illustre bien sur la fin l'état d'esprit français en la matière (les MECC c'est dépassé, "en fin de vie" et ça n'intéresse plus personne)

https://www.youtube.com/watch?v=yzE1i94k3Dw
avatar
xafred

Messages : 141
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://atthevillarose.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: John Dickson Carr et les MECC dans "La Crème du crime"

Message  hellrick le Jeu 27 Oct 2016 - 12:37

C'est une écoute agréable je trouve, il connait le sujet.


Ce qu'il dit à la fin ça peut paraitre triste mais c'est la réalité...que PH en soi réduit à l'auto-édition après 30 ans de carrière c'est malheureux mais c'est une réalité. Et que ce soit pour une "niche" c'est tout à fait vrai, c'est pas péjoratif. Celà dit il passe à côté des romans policiers historiques qui comportent bien souvent des crimes impossibles. Mais là aussi c'est une mode qui est un peu passée, même les grands du roman policier antiques ne sont plus traduit et je suis bien content que Steven Saylor le soi à nouveau après une longue période "sans"!


hellrick

Messages : 330
Date d'inscription : 09/11/2007
Age : 43
Localisation : Soignies - Belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://bis.cinemaland.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: John Dickson Carr et les MECC dans "La Crème du crime"

Message  xafred le Jeu 27 Oct 2016 - 15:52

hellrick a écrit:C'est une écoute agréable je trouve, il connait le sujet.


Ce qu'il dit à la fin ça peut paraitre triste mais c'est la réalité...que PH en soi réduit à l'auto-édition après 30 ans de carrière c'est malheureux mais c'est une réalité. Et que ce soit pour une "niche" c'est tout à fait vrai, c'est pas péjoratif. Celà dit il passe à côté des romans policiers historiques qui comportent bien souvent des crimes impossibles. Mais là aussi c'est une mode qui est un peu passée, même les grands du roman policier antiques ne sont plus traduit et je suis bien content que Steven Saylor le soi à nouveau après une longue période "sans"!


Oui mais le phénomène est essentiellement français. Les MECC n'ont jamais disparu dans les pays anglo-saxons, et PH et même Noël Vindry sont traduits en anglais (PH est même devenu un régulier de Ellery Queen Mystery Magazine*, comme quoi nul n'est prophète) Le roman d'énigme en général connaît d'ailleurs un regain d'intérêt actuellement en Angleterre et aux Etats-Unis, et l'Italie a des éditeurs comme Polillo et Mondadori qui rééditent les classiques. Il n'y a qu'en France que les éditeurs - et les critiques, et le public - méprisent à ce point le genre et on peut se demander pourquoi.

* Il est d'ailleurs pratiquement le seul auteur français vivant à avoir les honneurs du magazine, ce qui en dit long.
avatar
xafred

Messages : 141
Date d'inscription : 31/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://atthevillarose.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: John Dickson Carr et les MECC dans "La Crème du crime"

Message  hellrick le Ven 28 Oct 2016 - 12:10

xafred a écrit: Il n'y a qu'en France que les éditeurs - et les critiques, et le public - méprisent à ce point le genre et on peut se demander pourquoi.

De manière général je trouve que les critiques français ont un gros problème avec la littérature et le cinéma de divertissement: ils leur faut une valeur ajoutée, généralement sociale et presque toujours de gauche, qu'ils trouvent dans le polar et dans certains bouquins de SF par exemple mais ni dans le policier classique, la fantasy, le comic book, l'horreur, l'aventure, la littérature jeunesse, etc.

Je crois que c'est un problème plus général, une espèce d'opposition systématique et méprisante à tout ce qui est "populaire et divertissant" et le côté "jeu" et "non réaliste" du whodunit / mecc ne plaide pas en sa faveur pour l'inteligentsia.

hellrick

Messages : 330
Date d'inscription : 09/11/2007
Age : 43
Localisation : Soignies - Belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://bis.cinemaland.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: John Dickson Carr et les MECC dans "La Crème du crime"

Message  renato le Ven 28 Oct 2016 - 21:12

J'ai été surpris quand il a dit que le ... (me souviens déjà plus du terme !) ... plus connu ? meilleur ? ... était Trois cercueils se refermeront, quand il a commencé sa phrase je pensais qu'il allait citer La chambre ardente, et pour Pierre Boileau plutôt Six crimes sans assassin que le Repos de Bacchus.
Son analyse est juste. Je ne connaissais pas ses "articles", mais quand on voit ce qu'il a placé avant (des auteurs plutôt de "noir") Lehanne, Brussolo, Leonard, Pelacanos, c'est quand même une sorte de reconnaissance de parler de J.D. Carr et de chambre close.
Nous regrettons l'évolution du roman policier, mais après tout c'est assez logique. Les techniques changent, le monde change, donc le polar change lui aussi ! En "abandonnant" le roman d'énigme, en passant au "noir", avec plus de "social", le genre a gagné en "notoriété". Remarquons au passage que des auteurs de polars sont passés à un niveau supérieur : Pierre Lemaître a eu le Goncourt, Marcus Malte vient d'avoir le Femina et Romain Slocombe a été nominé pour le Goncourt il y a un ou deux ans et l'est encore cette année.

renato

Messages : 400
Date d'inscription : 11/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: John Dickson Carr et les MECC dans "La Crème du crime"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum