Un rêve en noir et blanc (Hélène Calvez)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un rêve en noir et blanc (Hélène Calvez)

Message  Gregory le Mar 16 Avr 2013 - 18:19


Sincèrement, j'ai bien apprécié ce nouveau (et copieux) roman. Le récit australien comme l'histoire se déroulant au Yémen sont très soigneusement documentés. Fournir une description compréhensible des croyances ancestrales des aborigènes n'est pas chose aisée, mais Hélène est parvenue à nous faire appréhender leur vision mystique de l'univers. Il est également beaucoup question de mysticisme dans le volet consacré à l'Arabie heureuse, mais bien d'autres facettes de la société Yéménite sont abordés avec un luxe de détails, toujours d'un grand intérêt, en particulier les développements ayant trait aux mentalités et au mode de vie de cette nation tribale (la gastronomie et l'architecture traditionnelle étant également deux des thèmes prépondérants).
Les crimes impossibles se succèdent, c'est d'ailleurs dans les énigmes policières que résident les passerelles entre les deux récits. Le problème de chambre close situé à Sidney rappelle par certains côtés l'affaire Omar Raddad avec cette désignation du présumé coupable en lettres de sang par la victime. C'est une énigme moins simple qu'elle ne paraît au premier abord, mais la solution rationnelle proposée est assez cocasse. C'est dans le récit se déroulant au Yémen que l'on trouve le plus de crimes impossibles qui m'ont paru très amusants et, pour certains, fort déconcertants. Mon énigme préférée est celle de la disparition du temple d' As Sawda et du voyage dans le temps à al Hazm, très ingénieuse. Également, l'histoire du vol miraculeux des reliques archéologiques de Lofton sur le site de Ma'în ne manque pas de piquant.
Concernant l'affaire de la brique volante de Bâraquish, je n'ai pas manqué de remarquer une des solutions proposées, qui évoque un modus operandi dont nous avons discuté sur ce forum, dans un topic consacré à un certain roman de Tarquin Hall. Laughing
La seule énigme qui m'a laissé un peu sceptique est celle du dédoublement de Syd sur la tour de Ma'în: je ne suis pas certain qu'une mystification aussi audacieuse fonctionnerait comme sur des roulettes (néanmoins, l'astuce est originale).
Le roman propose aussi une galerie de personnages hauts en couleurs, mon favori étant Julius, anthropologue et enquêteur imprégné de culture aborigène, inconsolable depuis la disparition de sa bien aimée. J'ai apprécié aussi la description caustique du groupe de touristes que l'on suit dans leur périple jusqu'au nord du Yémen et dont les personnalités se révèlent au fil des péripéties de l'histoire. Cependant, certains personnages sont moins développés que d'autres, ont un peu moins de profondeur (en particulier, Daisy est demeurée pour moi d'une naïveté horripilante, mais c'est sans doute intentionnel).
Globalement, je me suis beaucoup amusé lors de cette lecture qui, de plus, m'a permis d'approfondir mes connaissances des deux pays traversés. Un roman à la fois ambitieux et très ludique.
avatar
Gregory
Admin

Messages : 688
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rêve en noir et blanc (Hélène Calvez)

Message  renato le Mar 7 Mai 2013 - 17:42

Une note de lecture du roman d'Hélène ici :

http://monpolar.free.fr/html/hcalvez-reve_en_noir_et_blanc.html

renato

Messages : 401
Date d'inscription : 11/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rêve en noir et blanc (Hélène Calvez)

Message  carterdickson le Mar 14 Mai 2013 - 9:26

Commandé...
avatar
carterdickson

Messages : 237
Date d'inscription : 10/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rêve en noir et blanc (Hélène Calvez)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum