The Devil's Ballad (Akuma no Temari Uta), film de 1977

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Devil's Ballad (Akuma no Temari Uta), film de 1977

Message  Gregory le Jeu 20 Oct 2011 - 20:50





Après avoir apprécié il y a quelques mois La famille Inugami de Kon Ichikawa, j'étais curieux de découvrir ses autres adaptations de l’œuvre de Seishi Yokomizo, qu'il réalisa les années suivantes du fait de la grande popularité du premier film. Le deuxième opus, daté de 1977, est une adaptation fidèle de La ritournelle du démon de Seishi Yokomizo. On y retrouve un Kindaichi Kousuke très en forme, enquêtant sur une affaire embrouillée après une apparition mouvementée au guidon d'un vélo sans freins dévalant un chemin escarpé. Après ce film, quatre autres aventures du détective au chapeau mou verront le jour sur les écrans nippons (dont la même année 1977 Gokumontou connu également sous le titre Hell Gate Island) mais hélas ces longs métrages n'ont pas bénéficié comme les deux premiers de sous-titrages. Mon exploration du cinéma policier de Kon Ichikawa devra donc s'arrêter là (provisoirement, j'espère).





Kindaichi se rend à Onikobé, un village de montagne dans la région d'Okayama, pour aider un inspecteur à résoudre un
cas datant d'une vingtaine d'années, la mort horrible d'un certain Genjiro, le visage entièrement brûlé retrouvé dans
un feu domestique, et qui fut alors attribuée à Onda, un escroc itinérant que la victime voulait dénoncer.
L'enquête va vite se compliquer, Kindaichi étant bientôt confronté à deux familles rivales de vignerons, dont certains
membres vont être assassinés sauvagement, les lieux des crimes étant l'objet d'une mise en scène méticuleuse.
Ainsi, la première victime, une jeune fille, est retrouvée flottant en contrebas d'une cascade, un entonnoir placé dans la
bouche. La seconde victime sera retrouvée étranglée au bout d'une corde, plongée à la verticale dans un pressoir rempli
de jus de raisin. Il va ensuite s'avérer que ces étranges dispositions de cadavres correspondent aux trois différents couplets
d'une comptine ancienne que la vieille grand-mère Yura est la seule à se remémorer.Malheureusement, elle ne s'en souvient
que partiellement, ne parvenant à réciter que les couplets liés aux meurtres ayant déjà eu lieu.
Le détective, à défaut de stopper la série sanglante, parviendra in fine à montrer que les apparences étaient trompeuses et
qu'un plan machiavélique était méthodiquement mis à exécution.





Ce second film développe un scénario tout aussi intéressant que le premier, avec même un Kindaichi à la personnalité plus
affirmée et assez fantaisiste. La résolution, similaire à celle du roman, ne déçoit pas et amène le spectateur à voir
les évènements selon une nouvelle perspective. Concernant l'identité de l'assassin, on peut la deviner sans trop de
difficultés en étant attentif, le personnage apparaissant grimé sur certaines images mais néanmoins reconnaissable pour
un œil exercé. La réalisation ressemble assez à celle du premier film, on retrouve quelques passages "photographiques",
se présentant image par image, ainsi que quelques scènes rétrospectives en négatif. Si certains plans sont audacieux,
particulièrement dans les moments de tension, le reste du film est de facture classique, très posé. C'est peut-être
là son défaut, car il y a bien quelques longueurs et le rythme de l'intrigue est parfois languissant.
Cependant, dans l'ensemble, c'est une adaptation de qualité, proposant un mystère tortueux (avec, comme dans le film
précédent, une énigme généalogique), un engrenage fatal débouchant sur une tragédie poignante.
Le film est trouvable avec des sous-titres anglais sur le net, il existe également une version DVD. Il serait intéressant
de pouvoir disposer d'un coffret DVD regroupant tous les Kindaichi de Kon Ichikawa (six en tout), même s'ils sont jugés
mineurs dans la carrière du cinéaste par certains cinéphiles, car appartenant au genre sous-estimé du récit de mystère.



Gregory
Admin

Messages : 664
Date d'inscription : 01/09/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum